Commission permanente au Département, notamment sur le contrat de convergence

Les élus ont délibéré en faveur de plusieurs rapports lors de la commission permanente du 15 octobre 2020, non publique. Elle s’est tenue le 15 octobre 2020 sous la présidence de Fatima Souffou. A notamment été voté un investissement sur la reprise de l'hôtel pointe Hamaha.

0
252
Les élus réunis en commission permanente le 15 octobre 2020

Le plus important concerne l’enveloppe de 15 millions d’euros de contribution du conseil départemental au titre du contrat de convergence de 1,6 milliards d’euros, dont le 4ème comité s’est tenu le 28 septembre dernier. Au profit de plusieurs projets, gestion des eaux pluviales, assainissement, équipements sportifs, éclairage public…

La Commission des finances a adopté le plan d’urgence de reprise des activités touristiques, avec une enveloppe de 3,2 millions : chèques consommation, formation, accompagnement des professionnels.

Une aide de 262.000 euros est attribuée à l’hôtel Hamaha Beach (pointe Hamaha) et ses trois structures, pour une construction ainsi que son ponton, qui doit permettre un transfert maritime depuis l’aéroport. C’est un vieux projet qui vise une capacité d’accueil hôtelière haut de gamme pour une clientèle touristique, mais également une clientèle d’affaires. La population locale est également visée. Le projet de 360.000 euros qui doit à l’origine s’appuyer sur un financement FEDER, comprend 12 chambres avec piscine privée.

La Commission administration générale, infrastructures et transports prévoit l’attribution d’une prime exceptionnelle nationale pour la mobilisation des agents en PCA (plan de continuation d’activité) durant la période de gestion de la crise sanitaire de la Covid-19. Avec on l’espère, contrôle à l’appui. La création du Conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de Mayotte a été actée et ont été approuvées les subventions attribuées aux sections locales des organisations syndicales de salariés pour 2020, 35.500 euros chacune.

Ont aussi été présenté aux élus les grandes lignes du rapport d’activité et financier 2019 du Conseil départemental de Mayotte, qui sera publié dans les semaines à venir

L’hôtel fait l’objet d’un projet revu et corrigé

La commission aménagement et développement durable, a décidé de l’attribution des subventions aux associations environnementales de Mayotte, 305.000 euros répartis sur 13 projets.

La commission action sociale et santé, obtenait la rémunération des assistants familiaux et la mise en place des primes, indemnités et allocations servies aux mineurs et jeunes majeurs confiés au Département de Mayotte à compter du 1er janvier 2019.
Un rapport porte sur l’avenant au protocole de cofinancement du Fonds de Développement Social (FDS) pour l’aménagement et l’amélioration du logement des Mahorais les plus nécessiteux et à l’aide du Département aux porteurs de projet relevant du domaine de l’insertion des publics en situation de précarité, 2,1 millions pour 20 projets portés par 19 structures. Un autre appel projet, lié à la médiation sociale a été validé pour permettre aux cadis de ramener la paix sur le territoire.

« Par ailleurs, un geste significatif à été consenti pour l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) pour le versement d’une prime aux porteurs de projets à caractère économique », rajoute Issa Abdou, 4ème vice-président chargé de l’action sociale.

La commission éducation, formation et insertion, portait un rapport sur l’attribution d’une subvention de 270 000 euros aux associations des parents d’élèves pour l’achat des manuels scolaires au titre de l’année 2020.

La commission culture, jeunesse et sports, indique que 40 projets déposés au titre du téléservice depuis mars 2020, 35 se sont avérés éligibles (radio, battle, conte…). Un rapport est relatif à la prise en charge de la délégation de haut niveau dans le cadre de l’organisation de la semaine de l’Excellence sportive à Mayotte. Des subventions sont également attribuées aux ligues, comités et clubs sportifs au titre de l’année 2020, 1,3 millions d’euros. Par ailleurs, 349 000 euros ont été attribués à 42 structures associatives ayant déposé 82 propositions d’actions en direction de la jeunesse.
Des ateliers d’étude sur les langues mahoraises bénéficient d’un financement de 8 000 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here