25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueilEconomieFin de la grève chez la SMR

Fin de la grève chez la SMR

Le mercredi 5 août dernier, les salariés de la SMR (qui comporte l'enseigne SFR) s’étaient mis en grève à l’appel de l’intersyndicale UI-CFDT et UNSA. 90% de leurs revendications ayant été entendues, ils ont décidé d’arrêter la grève le week-end dernier. Les magasins ont pu rouvrir normalement ce lundi.

« Notre métier n’est pas d’être grévistes, nous n’aimons pas les grèves qui durent », a déclaré Anrmy Bourhane, le délégué syndical de la CFDT. En effet, puisque 90% des revendications de l’intersyndicale ont été entendues par la direction ce week-end, les salariés ont décidé de stopper la grève. Ils étaient à la fin 83% de grévistes. Toutefois, cela ne s’est pas fait facilement puisqu’il a fallu quand même 4 réunions de plusieurs heures pour arriver à trouver un accord. « Si on arrive à 100% de satisfaction, ce ne sont plus des négociations », explique Anrmy Bourhane. Le directeur du service client, qui avait tenu des propos maladroits à certains salariés, leur ont présenté ses excuses, ce qui a satisfait l’intersyndicale. Par ailleurs, la direction a confirmé qu’il n’y aurait pas de suppressions d’emplois au niveau du service client. Le service d’appel sera bien externalisé à Maurice, mais un gros service client en boutique a été mis en place, assurant ainsi la proximité avec la clientèle, ce qui était également l’une des revendications de l’intersyndicale.

Un piquet de grève s’est tenu pendant 3 jours devant le magasin SFR de Kaweni.

Un responsable ressources humaines arrivera bientôt à Mayotte

L’intersyndicale demandait aussi à avoir un directeur sur place car le directeur actuel, Yves Gauvin, est basé à La Réunion. Les grévistes ont obtenu à moitié satisfaction puisque ce n’est pas un directeur, mais un responsable ressources humaines que la direction va mettre en place à Mayotte. Il doit arriver d’ici la fin du mois d’août. « Je ne dirais pas qu’il y a désormais « un pilote dans l’avion », mais nous aurons au moins une personne à qui nous adresser sur place pour aborder des sujets importants et régler les conflits », explique le délégué syndical de la CFDT. Par ailleurs, hors crise de la Covid, le directeur Yves Gauvin se déplace tous les mois à Mayotte. « Nous trouvons qu’avec ce recrutement, c’est un bon équilibre », s’enthousiasme le syndicaliste.

Un autre point de revendication concernait l’alignement des minimas salariaux sur ceux inscrits dans la convention collective nationale des télécommunications que Mayotte avait intégrée en 2018. « Nous estimions qu’il y avait un manque total de transparence dans les calculs, mais nous avons eu la satisfaction de pouvoir échanger en vision-conférence avec le grand directeur Jean-Christophe Capel », a affirmé Anrmy Bourhane. « Il s’est engagé à effectuer toutes les régulations nécessaires depuis l’année 2018 », a-t-il expliqué.

La question de la pression sur les élus à demi réglée

Seule la question de la pression exercée sur les élus syndicaux n’a été qu’à demi résolue dans la mesure où la direction ne reconnait pas avoir exercé une quelconque pression. « Pour la direction, c’est simplement une histoire de communication, mais nous ne sommes pas d’accord », précise le délégué syndical. Toutefois, une médiation va être faite en vision-conférence par un expert à Paris entre les élus, la manager du commerce et le RH de La Réunion afin de tenter de régler le problème. « Nous soupçonnons le RH de La Réunion de ne pas être impartial, mais au mois l’expert de Paris ne connaitra personne, ce qui est une bonne chose », affirme Anrmy Bourhane qui estime néanmoins être arrivé à un protocole de fin de conflit « équilibré ».

N.G

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139532
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139532
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139532
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139532
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139532
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139532
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com