En direct du volcan : sa découverte et les dernières infos

Il y a un peu plus de deux ans, l’île était secouée par des séismes répétés et fortement ressentis. Le bulletin REVOSIMA publie son point du mois de mai après le passage sur zone d’une nouvelle mission. Il fait écho à la « Naissance d’un volcan », documentaire diffusé ce mercredi par Mayotte la 1ère.

0
2751
Les images du volcan produites par les scientifiques (Capture "Naissance d'un volcan")

Le dernier bulletin du REVOSIMA (Réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte) sortait en même temps que le documentaire « Naissance d’un volcan » sur Mayotte la 1ère ce mercredi. On assiste en direct à la découverte majeure pour la science d’un volcan en cours de formation par des scientifiques envoyés sur place quelques mois après le début de la crise sismique, à bord du navire océanographique Marion-Dufresne.

Un petit retour en arrière rappelle la découverte en janvier 2019 par les pêcheurs mahorais d’un poisson des grandes profondeur, mort à la surface, qui avait laissé les autorités dubitatives. Envoyés sur place, les scientifiques mesureront depuis le Marion Dufresne « des anomalies assez fortes de température ». On lit sur les visages la stupéfaction de la découverte inédite : un nouveau volcan sous-marin, « en forme d’étoile » est en train de naître à une cinquantaine de kilomètres à l’est de l’île, à plus de 3km de profondeur. Il faisait lors de leur observation, 4 km de diamètres et 800m de hauteur.

Depuis, les séismes ne sont plus trop ressentis, mais ils se poursuivent néanmoins, à de plus faibles intensités.

Plus de 1.000 séismes en mai

Nathalie Feuillet, la chef de mission (capture d’écran Mayotte la 1ere)

Ainsi, entre le 1er et le 31 mai 2020, 1.125 séismes Volcano-Tectoniques (liés à une fracturation), se sont produits, 36 séismes Longue Période (basse fréquence et 15 séismes Très Longue Période (très basse fréquence) ont été détectés par le REVOSIMA.

L’activité sismique principale est toujours concentrée à 5-15 km de Petite-Terre, à des profondeurs de 20-50 km.

Au cours du mois de mai, 1 séisme a été faiblement ressenti et a fait l’objet d’un communiqué exceptionnel : le 9 mai 2020 à 16h40, de M3,6, localisé à 12 km à l’Est de Dzaoudzi, et à une profondeur de 44 km.

Une sismicité plus faible en nombre et en énergie (faible magnitude comprise entre 1 et 2,5), déjà visible sur les enregistrements fond de mer en février 2019, est également toujours enregistrée proche de Petite-Terre à environ 5 km à l’est (à des profondeurs de 25-40 km) voire sous Petite-Terre.

Mesurés depuis le début de la crise par les stations GPS de Mayotte, le déplacement de l’île de Mayotte vers l’est est désormais de 21 à 23 cm et l’affaissement (subsidence) d’environ 9 à l’ouest et 17 cm à l’est. Ces déplacements sont moindres depuis avril-mai 2019.

La récente mission Mayobs 13-2 menée entre le 4 et le 11 mai 2020 par le navire Fugro-Gauss a mis en évidence une évolution du fond marin sur une superficie de 5km2 environ au nord-ouest du volcan, avec notamment deux nouveaux panaches acoustiques associés à des sorties de fluide et de gaz à 1.400m de profondeur. Le site aurait produit plus de 5,1km3 de lave depuis le début de son édification.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here