Avec la crise Covid, le monopole d’Air Austral inquiète

L'association d'usagers Autam et la CFDT Mayotte ont écrit respectivement à la ministre des Outre-Mer Annick Girardin et à celle des transports Elisabeth Borne pour réclamer plus de concurrence, et notamment l'arrivée d'Air France à Mayotte. Le plan d'économies d'Air Austral leur fait craindre une hausse des coûts pour les Mahorais.

0
1287
Des manifestants massés autour de Cris Kordjee (archive)

Quasiment coupée du monde pendant le confinement, Mayotte a montré plus que jamais sa dépendance au transport aérien, pré carré d’Air Austral faute de concurrence pérenne.

Alors que l’horizon s’ouvre de nouveau, l’association d’usagers du transport aérien Autam présidée par Cris Kordjee s’inquiète de l’avenir. Dans un courrier adressé à la ministre des Outre-Mers Annick Girardin, la co-fondatrice de l’association exprime ses craintes, notamment celle d’une hausse brutale des tarifs censée éponger les difficultés financières d’Air Austral. Une inquiétude d’autant plus forte que, malgré d’importantes aides publiques, la compagnie souhaite économiser sur son personnel.

Kris Kordjee a pris la présidence d’Autam il y a un an

« La population de Mayotte est contrainte depuis toujours de prendre l’avion à des tarifs excessivement élevés » écrit Cris Kordjee qui rappelle combien les Mahorais dépendent de l’avion, notamment pour leur santé. D’où sa crainte de voir survenir « un niveau de tarifs encore plus élevé »

« Est-ce aux usagers de Mayotte de payer » les difficultés de la compagnie ? s’interroge-t-elle, appelant la ministre à une « extrême vigilance ».

La CFDT appelle à une concurrence d’Air France

Sur un ton similaire, Ousseni Balahachi, secrétaire départemental de la CFDT a lui aussi adressé un courrier, mais à la ministre des transports, afin de réclamer la venue à Mayotte de la compagnie nationale Air France.

Ousseni Balahachi veut voir Air France se poser à Mayotte

« Depuis de trop nombreuses années notre territoire souffre de ce monopole [d’Air Austral] » écrit le syndicaliste qui à l’instar de Cris Korjee y voir une atteinte à la « continuité territoriale » en raison des tarifs pratiqués mais aussi de « défaillances » sur la desserte.

Regrettant la présence « trop aléatoire » et « ponctuelle » d’autres compagnies, et les « trop rares » baisses de prix qu’elles avaient permis , il note que « Mayotte est le seul département d’outre-mer n’ayant pas la présence de la compagnie Air-France sur la liaison avec la métropole » ni même deux compagnies à temps plein sur ladite liaison. C’est pourquoi « afin de tendre vers l’égalité des territoires » le syndicaliste repose l’idée d’une « liaison directe Mayotte-Paris » assurée par Air France.

Y.D.

Lire aussi :

COURRIER CFDT Mayotte

AUTAM à Madame la Ministre des Outre-mer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here