Annick Girardin à Mayotte pour la crise Covid : « Il nous faut absolument gagner le combat »

C'est son premier territoire ultramarin que la ministre des outre-mer visite depuis le début de la diffusion du virus en outre-mer. Annick Girardin arrive avec le matériel nécessaire à une montée en puissance des hospitalisations et de la capacité de tests.

5
1250
L'arrivée masquée de la ministre avec le sénateur mahorais, accueillis par le préfet et la directrice de l'ARS

C’est une visite qui semble avoir été préparée en secret. Pas tout à fait, puisque Annick Girardin répondant à une question des journalistes venus l’attendre à l’aéroport, expliquait que « mes premiers déplacements dépendaient des résultats aux tests. Nous l’avons décidé il y a 3 jours. » Des services sanitaires présent sur le tarmac ont également pris sa température.

Comme nous l’écrivions, la ministre assistait ce lundi à Orly, au conditionnement et à l’embarquement de plus de 5,8 millions de masques par des vols affrétés par l’Etat à destination de la Guyane et des territoires des Antilles et de l’Océan indien. Pour Mayotte, c’est « un million de masques » qui sont prévus et qui arrivent « par un autre vol demain ».

L’avion présidentiel dans lequel est arrivée la ministre transportait du matériel de la plus haute importance, informait Dominique Voynet: « Dans la cargaison, nous avons un automate pour accroitre le nombre tests et 9 respirateurs pour développer l’offre de réanimation. »

Le matériel sanitaire déchargé de l’avion présidentiel

La ministre expliquait les raisons de sa venue dans un territoire qui concentre « la moitié des cas de tous les outre-mer »: « Il nous faut absolument gagner le combat contre la maladie à Mayotte. Je suis donc venue avec du fret et des hommes de la réserve sanitaire de l’armée. Et je souhaitais être aux côtés de ceux qui se battent en première ligne, les soignants, ceux qui jouent un rôle sécuritaire, d’éducation, mais aussi le préfet bien sûr, la directrice de l’ARS, les élus du territoire, notamment les maires, le président du territoire, et les parlementaires, d’ailleurs le sénateur Thani est avec moi. »

Sa petite phrase annonçant une baisse de la délinquance de 45% avait fait bondir les habitants de l’île. Mais la ministre qui ne manque pas de courage, a l’habitude des contextes tendus, elle qui était venue en pleine crise sociale en 2018, et n’avait pas eu peur de s’expliquer avec les manifestants, mégaphone en main.

Le programme de sa visite qui ‘na pas été officiellement communiqué, commence à 9h par le lycée Nord de Mamoudzou jusqu’à 11 heures, avant de se rendre dans un atelier de couture. Elle se rendra au centre hospitalier de Mayotte à 14h30 et elle visitera ensuite une maison médicale à Mamoudzou. A 19h, elle sera sur le plateau du journal télévisé de Mayotte la 1ere .

La rédaction

 

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here