Couvre-feu sur l’ensemble du territoire et protection renforcée contre les arrivées aériennes

16
1541
Jean-François Colombet annonçait trois mesures supplémentaires au cadre national

Le préfet de Mayotte vient de l’annoncer au Journal Télévisé de nos confrères de Mayotte la Première: un arrêté instaurant le couvre-feu sur l’ensemble du territoire a été pris ce mardi, « tout rassemblement de plus de deux personnes sera verbalisé dès ce mardi soir à 20h et jusqu’à 5h le lendemain matin ».

Une mesure destinée à contrôler le confinement, difficile dans les quartiers insalubres, ce qui incitait Jean-François Colombet à compléter, « il est possible de rester devant chez soi, mais sans contact avec ses voisins ». La police municipale a désormais l’autorisation de délivrer des amendes de 135 euros, notamment lors des contrôles routiers.

Autre point, les transports aériens, qui avaient subi une restriction ce dimanche, le seront davantage encore, « je me suis entretenu avec la ministre des outre-mer, les arrivées pour impératifs familiaux impliqueront la détention de justificatifs vérifiés par la PAF au départ à Paris. »

16 Commentaires

  1. Rahachiri France Mayotte ! Tu fais erreur, c’est tout à fait le contraire sur le terrain, des mahorais prennent des koissa pour entrer illégalement à anjouan afin d’échapper au malheur du coronavirus. Alors remet ta langue dans ta bouche et surveille ton langage.

    • Maître Rawiyani : ne serais-tu pas assez naïf à tel point d’ignorer la virulence du coronavirus ? En d’autre terme, tu es sûr et certain de ne pas te faire contaminer ? Mais enfin ! Ne sois pas ridicule ! Tu me parles de structure de santé adapté à Mayotte : mon oeil ! La France aurait dû se préserver en premier lieu, et pourtant, le coronavirus a fait une démonstration de force à la France qui reste en plein désarroi et impuissante. Alors, arrête de vanter un hôpital construit sur de la boue où les médecins sont déjà contaminés à leur tour. Les comoriens fuient Mayotte, mais il y a bien des mahorais à bord également, désireux d’échapper à ce virus virulent. Ton outrecuidance et ton audace risquent de te coûter la vie car tu es d’une imprudence sans doute issue de ton ignorance. Mais qu’est-ce tu as dans le crâne toi ? Tu veux mourir jeune du coronavirus ou quoi ? Putain ! Tête de nul.

    • Arnaud Riout : et si tu songeais un peu aux mensonges du préfet de Mayotte qui induit les mahorais en erreurs, du genre  » diminution de la violence et de la délinquance à Mayotte », ou encore qu’il prétend que le coronavirus est circonscrit : Eh bien le coronavirus a décidé d’agir avec une opération chirurgicale, et maintenant ce sont les riverains qui en font les frais. En d’autre terme, on prend son cas pour une généralité. Le problème c’est que vous allez nous contaminer, au lieu de garder ça chez vous.

    • Maître Rawiyani ! Si tu me disais qu’il y a des billets de banque en euros, peut-être le seul point positif pour Mayotte, sinon le reste c’est catastrophique : une délinquance juvénile excessive, des vols à la tires, des vols à l’arraché, des coupeurs de route, des cambriolages au quotidien, vente et consommation de stupéfiants, violence à outrance au quotidien contre les riverains, essaim de séismes ou tremblements de terre, chicoungougnya, dengue, météorites désireux de frapper Mayotte, paludisme, outriyana fuitri watrou baba na wantrou baba, baba assi lola moinahe mtroumama et j’en passe : désolé mon grand, il te faut des lunettes à vision nocturne car tu es atteint d’une cécité sant précédent. Et il te faut encore des lunettes pour tes oreilles au lieu d’un appareil auditif. Donc franchement mon grand, je ne vois rien d’intéressant à Mayotte. Arrête donc de vanter des simulacres de mérites de l’île de Mayotte qui n’est en réalité que l’enfer par excellence, l’île à éviter au maximum.

    • Mais l’arrêté municipal est antérieur à l’arrêté préfectoral. Pire, l’arrêté préfectoral n’ordonne pas la fermeture des commerces alimentaires à 18h, alors qu’on sait qu’ils ferment à 20h pour les plus grands (Jumbo, Sodifram, Baobab)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here