La 3CO “prête à faire face à ses défis”

La communauté de communes du centre ouest a inauguré ses locaux à Tsingoni ce week-end. L'occasion de faire le point sur les projets de l'interco, alors que ce type d'établissements publics est tout récent à Mayotte.

7
621
Les officiels réunis dans les nouveaux locaux

Les intercommunalités, aussi appelées communautés de communes ou EPCI, établissements publics de coopération intercommunale, sont récentes à Mayotte. Créées par la loi Notre de 2015, elles se mettent lentement en place, avec des rythmes variés selon les coins de l’île.

La 3C0, communauté de communes du centre-ouest, a franchi une étape en inaugurant samedi ses locaux à Tsingoni.

Discours du président

Ces locaux qui centralisent désormais l’activité de l’interco’ doivent permettre de concilier “projet de territoire” et “organisation administrative” pour “des ambitions politiques et une politique budgétaire maîtrisée”.

Pour le premier point, “un diagnostic complet du territoire” a été réalisé indique le président, Zaïnoudine Antoyissa. Ce diagnostic a révélé “des enjeux majeurs”. Les communes membres souhaitent notamment rendre le territoire “plus attractif”, “préserver l’environnement et offrir une meilleure qualité de vie à ses habitants”, “construire des logements” et faciliter la circulation.

Coupure du ruban

Les projets concrets incluent le Pôle d’attractivité de Coconi, le lycée du Nord et le marché couvert de Mtsangamouji, des aires de jeux à Sada et Tsingoni, et la construction d’un office de tourisme intercommunal ainsi que d’offices du commerce et des sports de nature.

“La 3CO est aujourd’hui prête à faire face à ses défis” s’enthousiasme le président qui précise que “pour aller dans le sens de l’efficacité, le portage politique des projets ainsi que la collaboration entre la 3C0 et les communes membres doivent continuer à se renforcer à l’avenir”.

Y.D.

7 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here