Les lycéens de Bandrélé se mobilisent pour le développement durable

En bijoux, en compost ou juste bien triés, les déchets ont une seconde vie que des étudiants de BTS ont voulu montrer pour sensibiliser les élèves plus jeunes.

0
411
Installation et démonstration d'un bac à compost pour les déchets verts

La Cité Scolaire de Bandrélé a mis en place des actions de lutte contre les déchets pour sa deuxième édition de la SERD (Semaine Européenne de Réduction des déchets).

Cette année, les étudiants du BTS ESF (Economie Sociale et Familiale), ont mené des actions éducatives. Ce BTS, nouvellement ouvert à la Cité Scolaire a pour vocation la formation d’experts et acteurs de prévention dans les domaines de la santé, l’environnement et l’habitat. Ainsi pas moins de 500 élèves, collégiens et lycéens, ont pu bénéficier des ateliers proposés par les étudiants. Les étudiants ont, durant un trimestre, mené des réflexions et des recherches auprès des acteurs locaux de l’environnement afin de conduire des actions d’information et des ateliers pratiques pour réduire les déchets dans l’établissement scolaire.

Quel avenir pour une canette, un bijou par exemple ?

Les élèves ont tâché de faire émerger des idées dans une optique de développement durable.
En collaboration avec l’IREPS Mayotte, Naida, Richna et Bachiroudine, ont par exemple tenu un atelier « Consommez locale pour réduire les déchets » mettant en avant les intérêts environnementaux, économiques et sanitaires de consommer de l’eau et des jus locaux (peu sucrés) au détriment des boissons sucrées vendus dans le commerce, notamment celles en cannettes.

Naimat, Youzla et Raihatou ont quant à elles choisi de sensibiliser les élèves à l’importance de ne pas jeter les emballages dans la nature et de les trier. Accompagnées d’un bénévole de Mayotte Nature Environnement, elles ont procédé à une heure de transmission d’informations sur la pollution des déchets à Mayotte puis ont emmené les jeunes dans les abords de l’établissement ramasser les déchets pour ensuite les trier dans les bennes.

Naimat, Youzla et Raihatou ont choisi de sensibiliser les élèves à l’importance de ne pas jeter les emballages dans la nature

D’autres élèves ont axé leur réflexion et leurs actions sur les déchets verts et notamment le compostage. Ils ont expliqué et montré comment les épluchures de mangues, de carottes et autres détritus de cuisine pouvaient désengorger nos poubelles et constituer un engrais naturel pour le potager. Toujours dans une logique d’économie circulaire, d’autres élèves ont conçu un atelier pour transformer des déchets en bijoux et autres objets pour redonner « une seconde vie aux déchets » et en réduire la production.

Avec ces actions, salue le vice-rectorat, les élèves « se sont mis dans la peau des futurs professionnels qu’ils sont, se confrontant à l’exercice riche mais néanmoins complexe de monter une action éducative. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here