Décès du jeune à Sada : la préfecture renforce la sécurité aux abords des établissements scolaires

Le préfet communique sur l'agression du jeune lycéen ce samedi en fin de matinée, décédé malgré les tentatives de réanimation par les pompiers et le SAMU. Des moyens sont mis en place pour éviter de nouvelles tensions, et une cellule psychologique sera présente.

9
1120
Le Lycée de Sada

Une réunion associant le procureur de la République, le vice-recteur, la maire de Sada, la
préfecture et la gendarmerie s’est tenue en début d’après midi afin de prendre un ensemble de mesures à la suite du drame.

Tout d’abord, le lycée de Sada sera ouvert ce lundi et accueillera l’ensemble des élèves, et des personnels. Les parents d’élèves pourront également accompagner leurs enfants et seront accueillis dans l’établissement. Une cellule psychologique armée par le vice rectorat et le CHM sera mise en place afin de prendre en charge toutes les personnes qui le désireront.

Les effectifs de gendarmerie et de police seront renforcés conformément au plan de
sécurisation des transports et des établissements scolaires dès ce lundi sur les hubs et
l’ensemble des établissements scolaires en particulier sur le site du lycée de Sada.

Enfin, la préfecture annonce que « les équipes mobiles de sécurité du vice rectorat pourront utiliser dès lundi des armes non létales (bâtons télescopiques) suite à l’obtention des dernières autorisations. »

Le préfet de Mayotte et le vice-recteur de l’académie de Mayotte s’associent à la douleur
de la famille et appellent tous les habitants de Mayotte à l’apaisement.
« L’ensemble des moyens disponibles sont mis en œuvre pour retrouver le ou les auteurs de
cette dramatique agression. »

9 Commentaires

  1. 298018 357508Aw, this really is an incredibly nice post. In thought I would like to put in spot writing like this moreover – spending time and actual effort to create a great article but exactly what do I say I procrastinate alot by way of no indicates appear to get something accomplished. 260086

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here