Madagascar-Tunisie « le parcours des Barréas au sein de la CAN est exceptionnel »

Mayotte s'est mise au vert ce jeudi soir. Des centaines de supporters malgaches ont soutenu les Barréas un peu partout dans l'Île. Si les espoirs de demi-finale ont été douchés dès la 60e minute, il reste la conviction d'une fierté nationale retrouvée.

0
533
Un élan de fierté et d'enthousiasme, les zébus sont allés plus loin qu'espéré

Hoby, Marina et Toky y ont cru de toutes leurs forces. Chacun de ces jeunes supporters réunis au restaurant Les Saveurs Tropicales hier soir prédisait une nouvelle victoire des Barréas, déjà arrivés à un niveau où on le les espérait pas.

« C’est un engouement extraordinaire » saluait avant le matche Lala Ramanana, le restaurateur qui a organisé cette projection en live. Une décision prise pour deux raisons : ne pas être serrés comme dans d’autres établissements, et pour « un coup de coeur ». Les huitième ont montré « beaucoup de Malgaches, j ‘ai aussi été touché par le multiculturalisme de cette équipe et par le fait que c’est la première fois qu’on arrive à ce niveau ! »

Un dernier coup de maquillage avant de commencer le matche

Pour l’organisateur de la soirée, « dès qu’on s’est qualifiés on a senti l’engouement, le parcours au sein de la CAN est exceptionnel, on a battu des géants. Le résultat en 8èmes a renforcé cette cohésion dans la Grande Île. Or à Mayotte, les Malgaches sont un peu divisés, et là, on a recréé cette cohésion » sourit le restaurateur.

Ce qui explique cet engouement particulier ? « On ne s’attendait pas du tout à ça ! Rien qu’en passant en 8èmes les Malgaches scandaient ‘on est champions’, puis l’appétit vient en mangeant, le 2-0 contre le Sénégal a montré le chemin, maintenant tout le monde y croit ».

Lala voulait y croire, mais si l’équipe a perdu, les Malgaches y ont gagné beaucoup

Pour Lala, un 2-0 était possible. Les enfants eux tablaient sur un à deux buts tunisiens, avec quant même une victoire malgache à la fin.
Mais la 60e minute de jeu a douché les espoirs et l’ambiance. « C’est fini » lâche un spectateur. Le 3-0 à la dernière minute, « une douche froide » pour Lala qui prend le micro pour remonter le moral des troupes. « On peut quand même être fiers de notre équipe » lance-t-il sous un tonnerre d’applaudissements. Les zébus ont clairement eu affaire à plus forte partie, mais l’existence même de ce matche de quarts était inespérée, le parcours des Malgaches a dû donner des sueurs froides aux book-makers, et bien des frissons à leurs supporters. Et c’est bien là l’essentiel.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here