L’ARS lance une enquête d’évaluation du taux de couverture vaccinale à Mayotte

0
211
Il faudra présenter son carnet de vaccination
Après avoir mené une campagne en deux temps au sein des PMI (Protection Maternelle Infantile), où sévissait un déficit important d’actes vaccinaux, l’ARS Océan Indien mène actuellement une enquête au près des enfants et des adolescents vivant sur le territoire.
Intitulée « CARNE ZA WANA 2019 », elle permettra “d’obtenir des données récentes et exhaustives sur la couverture vaccinale, pour des vaccinations obligatoires ou fortement recommandées.”
Ainsi, à compter du mercredi 5 juin 2019 et ce jusqu’à mi-juillet, des infirmiers, accompagnés de traducteurs, se rendront dans les ménages sélectionnés et vérifieront la couverture vaccinale des enfants.

L’objectif principal de l’enquête est d’évaluer le taux de couverture vaccinale pour les vaccinations obligatoires, ou fortement recommandées, dans le calendrier vaccinal des enfants et adolescents résidant à Mayotte : Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite, coqueluche, Haemophilus de type B, hépatite B, Rougeole-Oreillons-Rubéole, méningocoque C, pneumocoque, Bacille de Calmette et Guérin.

L’ARS a déjà mené une campagne de vaccination dans les PMI

L’enquête permettra de :

  • Comparer ces taux de couverture avec ceux obtenus lors de la dernière étude réalisée en 2010,
  • Evaluer l’impact de la campagne de rattrapage vaccinale menée par Santé Publique France en juin 2018,
  • Déterminer si des caractéristiques sociodémographiques sont associées à un défaut de vaccination.

Les connaissances apportées par cette étude permettront d’adapter et d’orienter de façon optimale les actions à conduire sur les années à venir, pour garantir une vaccination la plus large possible des enfants et adolescents.

L’enquête aura lieu du 5 juin et se terminera à la mi-juillet 2019.

Des binômes d’enquêteurs habilités (composés d’un infirmier et d’un traducteur) se rendront dans des domiciles sélectionnés au préalable, et proposeront aux parents et tuteurs d’enfant de participer à l’étude. Sous réserve du consentement des parents ou tuteurs, les enquêteurs mèneront un entretien d’une quinzaine de minutes au cours duquel ils demanderont de consulter le carnetti.

La participation à cette étude est entièrement volontaire et ne fera l’objet d’aucune rémunération.

“La participation de la population à cette étude est essentielle. Elle permettra d’améliorer la connaissance sur la couverture vaccinale de la population à Mayotte afin d’adapter la politique vaccinale et les actions à entreprendre sur les années à venir”, indique l’ARS OI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here