Malgré la forte percée RN, ce ne sera ni Macron, ni le chaos qui domineront au parlement européen

Comme en métropole, Mayotte a placé le Rassemblement national largement en tête. Par contre, LREM a été boudée ici, au profit des LR qui arrivent en 2ème position. Des leaders politiques des deux partis de tête étaient venus en campagne à Mayotte. Au Parlement, les partis traditionnels perdent leur majorité.

0
2018
Une campagne qui a peu passionné les foules à Mayotte

A Mayotte comme dans les outre-mer, le thème de l’Europe a été peu porteur. En contraste avec la mobilisation qu’a connue la métropole (50,12%), seulement 28,64% des électeurs se sont déplacés pour voter ici.

Par contre, il est rare d’avoir un tel copier-coller : « Prenez le pouvoir », du Rassemblement national de Jordan Bardella et Marine Le Pen, arrive en tête en métropole, comme à Mayotte. Il fait d’ailleurs un holdup dans beaucoup d’outre-mer, dont la Guyane, en Guadeloupe, mais aussi à Saint-Pierre et Miquelon, le fief de la ministre des Outre-mer Annick Girardin. Le RN est également numéro un en Nouvelle-Calédonie ainsi qu’à Saint-Martin/Saint-Barthélémy.

Ce n’est pas la première fois qu’au niveau national, l’extrême droite arrive en tête aux Européennes, c’était le cas en 2014. Si au niveau national, beaucoup ont jugé que le parti de Marine Le Pen « s’enracinait dans le paysage politique », avec une estimation à 23,6% ce dimanche soir, on peut dire que le parti issu du mouvement du président de la République, LREM, n’a pas pris la déculottée annoncée, avec 22,6%, donc à 1 point du challenger, selon les dernière estimations de ce dimanche soir minuit. Et alors que le vote aux Européennes est souvent synonyme de « dégagisme » pour le parti au pouvoir.

De plus, ce n’est pas parce que le parti de Marine Le Pen est plébiscité au niveau européen, sur un thème centré sur l’immigration clandestine, que les français lui confieront forcément les rênes du pays lors d’une présidentielle.

Ouangani se met au vert

Ouangani se met au vert

C’est à Boueni et Chiconi qu’on a le plus voté, avec plus de 37% de votants. Une participation qui a directement profité au Rassemblement national, avec respectivement 68% et 53,59% pour le parti de J. Bardella. Largement au-dessus des 45,56% qu’il totalise sur l’ensemble du département.

Quand les LR (comme le PS), sont laminés sur le plan national, ils arrivent à Mayotte en seconde position, l’Union droite-centre de F-X. Bellamy totalise 16,76%. La France Insoumise sauve les meuble sur notre territoire, 9,17%, par rapport aux 6% en métropole.

La commune qui se démarque, c’est Ouangani, celle du candidat LR aux européennes Abdoul Doukaini, et appartenant au canton du président LR du Département, Soibahadine Ramadani. Tout d’abord parce que elles sont deux, avec Chirongui, à ne pas avoir placé le RN en tête, en votant à 34% à Ouangani pour les LR. Ensuite, parce que c’est elle qui fait entrer Europe Ecologie par la petite porte, 8,07%, liste absente du trio de tête des autres communes. Alors qu’elle fait une forte percée en métropole, 13,1%, et sur le plan européen, notamment en Allemagne.

La liste Renaissance/LREM par contre prend un coup derrière la tête à Mayotte, avec seulement 8,87% de bulletins.

PPE/LR reste néanmoins leader au Parlement UE

Marine Le Pen à Mayotte en mars dernier

On peut noter que les deux listes de tête ont bénéficié d’une forte campagne des leaders nationaux qui se sont déplacées à Mayotte. Avec la venue de Marine Le Pen en mars dernier, qui avait surfé sur l’enquête toute fraîche de l’INSEE, annonçant une population composée de 50% d’étrangers à Mayotte, dont la moitié est en situation irrégulière. Idem, le député Christian Jacob, président du groupe LR, avait défendu les propositions de la liste PPE au Parlement européen.

Jean-Luc Mélenchon de son côté arrive en 3ème position, après des prises de position remarquées à l’Assemblée nationale pour sa défense de Mayotte.

Ce dimanche soir, quelques médias comme Le Parisien, proposaient une estimation des couleurs de l’europarlement en intégrant les résultats de 28 pays de l’UE. A l’image du faible score du LR et du PS en métropole, le parti populaire européen (PPE/LR) et les sociaux démocrates (S&D/PS) perdent leur majorité.

Estimation de la nouvelle composition du parlement européen (©Leparisien)

PPE reste la première formation néanmoins, en obtenant 23,04%, S&D (PS et les radicaux de gauche), la seconde, avec 19,57%, et ADLE (dont LREM, Modem), 13,58%. L’extrême droite ENL (dont le RN français et le parti d’extrême droite italien la Ligue mené par Matteo Salvini ), récupère 20 sièges, et totalise 57 sièges sur 751, soit 7,59%. Quant aux Verts, ils passent de 52 à 69 sièges (9,19% des eurodéputés).

Anne Perzo-Lafond

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here