Diffamation procureur : l’avocat Elad Chakrina dénonce des propos « intolérables »

Nous avions rapporté la réaction du parquet de Saint-Denis de La Réunion qui compte mener une procédure judiciaire contre les propos tenus par un membre du CODIM à l'encontre du procureur Camille Miansoni. Un avocat réagit dans le même sens

22
2226
Elad Chakrina réagit aux propos tenus contre le procureur Camille Miansoni

L’intervention sur la radio privée Kwezi FM d’un membre du CODIM laissant entendre sans sourciller, que Camille Miansoni participerait à une filière d’immigration, facilitant l’arrivée d’Africains des Grands Lacs à Mayotte, ne provoque pas seulement l’indignation du parquet de La Réunion qui les jugeait « diffamatoires », en lançant des investigations. Un des avocats du barreau de Mayotte, Elad Chakrina, prend la plume pour invoquer le « respect de la personne » à l’endroit du procureur.

Candidat malheureux aux dernières législatives face à Ramlati Ali, l’avocat appelle au double respect, de la personne et de la fonction du procureur, « Mayotte française ne fait pas exception aux valeurs de la République, elle les applique ! » En pointant que de tels propos n’œuvrent pas en faveur du développement de Mayotte, qui rappelons-le, reste un des objectifs affichés du CODIM.

N’étant pas bâtonnier, l’avocat réagit en son nom propre, et appelle à « être responsable de ses actes et de ses mots », puisque la diffamation envers les personnes exerçant des fonctions publiques peut être punie d’une amende allant jusqu’à 45.000 euros. Rappelons en outre que l’actuel procureur mène une guerre sans précédent contre les filières d’immigration clandestine.

Des propos « diffamatoires à l’encontre de Monsieur Miansoni », que Elad Chakrina juge « intolérables ».

Lire le Communiqué de presse Diffamation M. Miansoni

A.P-L.

 

22 Commentaires

  1. J’espère qu’il a des preuves de ce qu’il a dit sinon….
    Après dire que le “procureur mène une guerre sans précédent contre les filières d’immigration clandestine ça n’engage que la journaliste….

  2. Que le procureur prouve le contraire!
    Comment se fait il que les africains (à Mayotte) arrivent sur les côtes de l’île tranquillement sans être inquiété? Ya que les comoriens qui subissent !

  3. ” Mayotte française ne fait pas exception aux valeurs de la République , elle les applique ” ! J’ai dû relire plusieurs fois ce passage pour enfin comprendre que le LR Elad Chakrina est passé dans le camp de LAREM… Pourquoi le langage politique à Mayotte souffre d’une telle incohérence ??? Je ne suis pas sûr à 100 % que c’est Elad qui ait pu sortir cette phrase, il s’agit d’un fack new…

  4. Le Journal de Mayotte ” Rappelons en outre que l’actuel procureur mène une guerre sans merci contre les filières d’immigration clandestine ” on peut en rire un peu ?
    J’espère que je ne serai pas poursuivi pour diffamation à la majesté !

  5. Sacré Elhad … quand il faut ce créer de nouveaux ennemis il sait où il faut être et quand il faut l’être, … un très bon avocat, je n’en doute pas, mais au niveau politique zéro ….
    Il vient de se mettre à dos ces fervent électeurs du CODIM…
    En politique il faut savoir quand il faut se taire, et quand il faut l’ouvrir !!

  6. Il a raison El-had CHAKRINA. Et le CODIM doit se remettre en question car leur division interne en terme de stratégie et de communication tend à décrédibiliser le mouvement. Et je ne suis pas sûr que tous ses membres cautionnent des tels propos!! Mais en tout cas leur silence assourdissant en dit long!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here