26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilEducationShimaoré : les défis du passage à l'écrit

Shimaoré : les défis du passage à l'écrit

Pendant trois jours, des ateliers se penchent sur l'écriture du shimaoré. Un sacré défi pour cette langue avant tout orale, ou écrite en alphabet arabe. Se mettre d'accord sur une graphie et une grammaire est donc tant un défi, qu'une nécessité pour préserver la première langue maternelle de l'île.

Le titre même de cet article pourrait faire bondir les puristes. Fallait-il écrire shimaoré avec un accent ? Forme francisée, ou sans accent ? Ou fallait-il l’écrire “shimawore”, choix délibérément provocateur du Département de Mayotte sur son prospectus en vue des tables rondes de ce week-end. Une manière de poser le débat : comment écrire le shimaoré ?
La première question serait plutôt pourquoi l’écrire, mais les bonnes raisons ne manquent pas. Normer cette langue est un préalable à sa reconnaissance comme langue régionale, avec à la clé son enseignement à l’école par exemple. Le vice-recteur Stephan Marteens qui s’est présenté vendredi comme “fundi écoli” estimait que l’usage de la langue maternelle, sans être “une solution miracle”, permettait de “partir du connu pour aller vers l’inconnu”, et que “respecter la langue de l’autre favorise le vivre ensemble”. Autant dire qu’il est déjà loin le temps où parler shimaoré à l’école était sanctionnné.

Normer la langue, c’est aussi un gage de cohérence dans la rédaction de prospectus, publicités, communiqués, livres ou même articles de presse en langue locale. Aujourd’hui, de multiples orthographes cohabitent, et le consensus n’existe pas.
Pourquoi par exemple le son “wa” s’écrit-il avec un W dans “wami”, mais différemment dans “Acoua” et encore autrement dans “soifi” ? Et quid des sons qui ne sont pas représentés dans l’alphabet latin ? Faut-il utiliser des caractères spéciaux ? Des associations de lettres ? Des accents ? Faut-il s’en tenir à l’alphabet phonétique international ?

Rastami Spelo, président de l’association Shime

Aux visiteurs, faut-il souhaiter Karibu ? Ou Caribou ? Le Département prend les rênes de cette réflexion, et une restitution sera effectuée lundi. A l’issue de réflexions qui s’annoncent intenses, le Département proposera une délibération sur “une graphie cohérence, aisée d’acquisition et identitairement acceptable”. Un tel consensus mettrait un terme à près de 30 ans de discussions sur le statut, la pratique et l’avenir du shimaoré.
En février prochain, des tables rondes sur le kibushi devraient tendre vers les mêmes objectifs : fixer la langue pour la préserver, l’officialiser et l’enseigner. Et il y a urgence. “A Mayotte, la situation des deux langues régionales est préoccupante”, estime Bacar Achiraf, président de la commission éducation au CCEM. “Malgré leur utilisation quotidienne, elles sont de moins en moins bien parlées par les jeunes générations. Le kibushi souffre en outre d’un manque d’exposition médiatique”.

Au risque de troubler, voire de frustrer les tenants de telle ou telle orthographe, tous ceux qui sont persuadés de maîtriser “le vrai shimaoré”, il faudra voir dans les règles à venir l’aboutissement d’une mission de sauvetage de la langue, fruit de plusieurs siècles d’échanges linguistiques et de migrations. Pour le président de l’association Shimé, Rastami Spelo, “officialiser un alphabet pour le shimaoré constitue une étape fondamentale pour sa sauvegarde”.

Encore faudra-t-il trouver le consensus tant recherché. A La Réunion où le créole est écrit depuis 1828, les normes font toujours débat 190 ans plus tard.

Les tables rondes se poursuivent ce samedi 08 décembre 2018, de 09h00 à 12h00 puis de 14h30 à 17h30 , avec les experts à l’Hôtel Le Trévani (Koungou)

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan