25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilorangeAvec « Les minis-explorateurs », c’est plus qu’une crèche qui vient d’être...

Avec « Les minis-explorateurs », c’est plus qu’une crèche qui vient d’être inaugurée

Au bout d’un chemin boueux sur les hauteurs de Kangani, un petit bâtiment coloré, propre, soigné, accueillant des enfants qui courent de petites maisons en dinette : bienvenus à la crèche « Les minis-explorateurs ». Un défi qui en appelle d’autres, avec un modèle ambitieux porté par Zarian Zidini, une battante.

L’idée de départ, c’est une jeune retraitée qui l’a eue, mais pas n’importe qui, puisque Zarian Zidini, est la maman de Nassem qui n’en finit pas de faire bouger Mayotte, comme directeur de production de Esprit BTM. Elle explique avoir voulu rendre à son « village de résidence un peu de ce qu’il m’a donné ». La suite, c’est 3 ans de galère, « un défi qui me semblait insurmontable », avant que la crèche se concrétise.

Ils sont actuellement 15 petits explorateurs sur les 30 places ouvertes depuis le mois d’avril, de 3 mois à 4 ans, à s’épanouir au milieu des jeux et livres à leur disposition, tous les jours de la semaine, avec une ouverture de 6h30 à 17h30. Une des mamans présentes, Amina Hariti, la suppléante du sénateur Thani Mohamed, se dit comblée : « J’habite aux Hauts Vallons, j’ai foncé quand j’ai entendu parler de l’ouverture de cette crèche. »

Des bambins on ne peut mieux entourés, et à la présentation de l’équipe de onze salariés, on se dit que l’île a retrouvé de l’attractivité. Elles s’appellent Amina, Noémie ou Aïcha, et possèdent une expérience pouvant aller jusqu’à 15 ans en crèche, ou maitrisent la méthode Montessori, ou ingénieure diplômée d’Etat mais reconvertie en néo-natalité, etc. Seul homme de l’équipe, l’attentionné Soilihi gère les espaces verts.

Huit projets de crèche en cours

Des jouets qui replongeaient Salim Nahouda, Ymane Alihamidi Chanfi, Assani Saindou Bamcolo et Saïd Omar Oili en enfance

La structure est principalement financée par la Caisse de Sécurité sociale de Mayotte (CSSM) sur sa branche famille, à hauteur de 70% des 117.000 euros d’investissement, et de 75% sur les 235.000 euros de fonctionnement. Face aux besoins du territoire, dont le taux de couverture de crèche est de moins de 3% contre 54% sur le territoire national, Salim Nahouda, le président de la CSSM, invitait les autres communes de l’île « à se doter de telles infrastructures ». Huit projets sont en cours : une crèche municipale à Sada de 40 places, une à Mtsamboro, 60 places, Dzaoudzi Labattoir, dont le maire et président de l’association des maires était présent, 45 places, Kani Keli, 24 places, auxquelles il faut rajouter des micro crèches, de 10 à 15 places, comme à Tsingoni. Et les 50 places du centre d’affaire de Kawéni qui héberge la CSSM.

Le conseil départemental par ses PMI, valide le bâtiment, selon 3 axes, qu’applique Zarian Zidini : « Renforcer le lien intergénérationnel par la participation des parents et grands-parents aux activités, préserver le contact avec la nature, et proposer la pratique du sport pour les enfants et leurs familles. »

La CSSM en appelle aux fonds nationaux

Zarian Zidini (au centre) s’est entourée de compétences

Si la CSSM accompagne largement ces projets de crèches, sa directrice Ymane Alihamidi Chanfi, met en garde et parle gros sous : « Sans financement nationaux, la CSSM peinera à soutenir l’ensemble des structures nécessaires au département. Il faut arrêter de bricoler les textes, les standards nationaux doivent s’appliquer à Mayotte. » Elle nous expliquait notamment que le Complément de libre choix de Mode de Garde (CMG) de prise en charge partielle de la rémunération d’une assistante maternelle par la CAF, n’existe pas à Mayotte, « en métropole, les gardes d’enfants sont financées pour un tiers chacune, par la CAF, la commune et les familles, ici c’est impossible. »

Le maire de Koungou Assani Saindou Bamcolo se disait « dans son jardin », en prenant publiquement l’engagement « de bitumer la route », « on est là pour accompagner les bonnes volontés ».

Les petits explorateurs en action

Et la dynamique retraitée a d’autres projets en tête, comme l’extension de la crèche avec la création d’un espace détente personnel, un cabinet de psychomotricité, une ouverture aux familles les plus démunies, « nous ne sommes qu’à mi-chemin de l’aventure », prévient-elle sur un mode « qui m’aime me suive », « Mayotte doit innover et vivre d’excellence, on a tous un rôle à jouer ». Un nom des « Minis-explorateurs » pas choisi au hasard donc, et à coup sûr, futur terreau de relais du dynamisme impulsé.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

* 0639 97 55 54
Le mail : contact@miniexplorateurs.fr

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139522
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139522
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139522
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139522
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com