26.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilEconomieHausse des prix de 0,4% en mai, tirés vers le haut sur...

Hausse des prix de 0,4% en mai, tirés vers le haut sur 3 mois par l’alimentation

Contrairement à l’atonie qui prévalait ces derniers mois, les prix sont en hausse de 0,4% sur le mois de mai, donnant à lui tout seul l’indice d’augmentation des prix sur un an, 0,4%. En cause, le riz et l’aérien, met en évidence le dernier bulletin de l’INSEE.

En mai 2018, les prix à la consommation des ménages augmentent de 0,4 % à Mayotte. En effet, les prix de l’alimentation, de l’énergie et des services augmentent. Sur un an, les prix progressent de 0,4 % à Mayotte et de 2 % en France (hors Mayotte).

Sur ce mois, les prix de l’alimentation augmentent de 0,8 %. La nouvelle hausse des prix des produits céréaliers (+ 1,5 %), et notamment du riz, et ceux de la viande et volaille (+ 1,3 %) expliquent l’essentiel de l’augmentation des prix alimentaires. La hausse mondiale des prix du riz viendrait de la vigueur de la demande émanant des pays africains et asiatiques.
L’augmentation est remarquable depuis février, puisque les prix de l’alimentation prennent 2,3 %, dont le riz et la viande et volaille, 4,2 %. Ce qui permet d’avoir une visibilité de l’évolution des prix avant et après la crise sociale d’un mois et demi. Le riz, le bœuf et le poulet sont donc impactés à la hausse, avec un déficit d’explications pour les deux derniers. Il pourrait donc y avoir un lien de cause à effet avec la crise, sans que cela soit prouvé.

Les carburants flambent moins à Mayotte

Évolution des prix et comparaison avec la France (hors Mayotte)

Sur un an, les prix de l’alimentation progressent de 3,5 % à Mayotte et de 1,8 % en France. Et ceci, malgré un encadrement de ceux de certains produits de base dans le kanga de la ménagère.

Les prix de l’énergie augmentent de 1,4 % en mai, du fait essentiellement de la hausse des prix du gazole et de l’essence. Sur un an, les prix de l’énergie progressent de 0,6 % et davantage en France 10 %. On peut saluer là l’encadrement des marges Lurel pour les outre-mer.

Les prix des services continuent d’augmenter, de 1,1 % en mai: transports et communication coûtent plus chers (+ 3,8 %), en particulier le transport aérien, mentionne l’INSEE. Sur un an, les prix des services augmentent de 1,5 % à Mayotte et en France.
Les prix des produits manufacturés continuent de reculer en mai (-1%). En particulier, les prix des véhicules baissent (- 2,4 %), en raison de l’application des nouveaux taux d’octroi de mer. Sur un an, les prix des produits manufacturés reculent de 4,0 % à Mayotte et de 0,2 % en France.

Les prix du tabac progressent de 3% en mai. Ils augmentent de 7,8 % sur un an.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139523
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139523
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139523
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139523
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139523
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com