12 volontaires du service civique médaillés à Pamandzi

Douze jeunes. Huit mois d'engagement comme volontaire du service civique, avec une mission : transmettre les bons gestes et sensibiliser au traitement des déchets. Les jeunes qui ont mené cette mission à bien ont été médaillés ce mercredi.

0
537
Mistoihiddine Boinali, 21 ans, conseille le service civique à tous

Mission accomplie. En à peine huit mois, les 12 volontaires du service civique ont réussi à démarcher en porte à porte les 2/3 des foyers de Petite Terre pour les sensibiliser aux bons gestes concernant les déchets. Chamssia Mohamed, vice-présidente de l’interco de Petite Terre en charge de l’environnement salue une « vraie réussite, cette aventure humaine a permis de favoriser l’esprit communautaire et la transmission de valeurs fortes de la République.

Chamssia Mohamed, vice-présidente de l’interco de Petite Terre en charge de l’environnement salue une vraie réussite

Nous souhaitons renouveler cette action avec d’autres jeunes comme vous dans les prochaines semaines » poursuit l’élue en s’adressant aux 12 volontaires qui terminent leur service et vont désormais retourner à d’autres activités. Enfin pas tout à fait car ces « 12 premiers volontaires deviennent désormais nos 12 ambassadeurs de l’éco-citoyenneté » conclut l’élue.
Emilia Havez, directrice adjointe de la Jeunesse et des Sports se réjouit de cette cérémonie inédite à Mayotte. Elle rappelle que la service civique a occupé 480 jeunes dans le département en 2017, pour 120 000 dans toute la France.
Pour les jeunes, l’expérience n’a pas été facile, mais n’en restera pas moins inoubliable.
« Pour nous c’était une belle mission, explique Mistoihiddine Boinali, 21 ans. On a fait huit mois. On est venus entre amis, on repart en famille. Je veux dire à ceux qui veulent venir de ne pas se décourager. Ce n’était pas facile de passer des heures au soleil, d’aller vers les gens, mais c’est une belle aventure. »
Les volontaires, avant leur remise de médaille

Le jeune homme, qui va retrouver son activité de pompier volontaire, note parmi les difficulté « l’accueil parfois réservé » par les habitants, même si celui-ci a globalement été cordial selon lui. Il retiendra aussi les formations, la sortie nature à Saziley. Sans hésiter, il conseille le service civique à tous les jeunes. « On ne le fait qu’une fois dans sa vie, c’est à faire, ça vaut le coup. »
Y.D.