Le Tableau de bord économique de Mayotte pour 2017

0
349

CEROM logoLe projet Comptes économiques rapides pour l’Outre-mer (CEROM), est né en 2003 sous l’impulsion de 7 partenaires institutionnels pour mettre en place un cadre statistique permettant d’analyser les évolutions récentes de la situation économique des Collectivités d’Outre-mer (COM). (Lire tdb_cerom_iedom_mayotte_4t17).

Si le chiffre du Produit Intérieur Brut (PIB) fait encore office de dinosaure, puisque nous n’avons que la valeur 2014 à nous mettre sous la dents, cela va changer, nous assure le CEROM, « le PIB est désormais actualisé tous les ans ».

Aussi, depuis le 1er janvier 2014, les données du commerce extérieur de Mayotte sontintégrées dans le système d’information de la Direction nationale des statistiques du commerce extérieur (DNSCE).

En outre, l’alignement de Mayotte sur le droit commun a également des répercussions sur les ménages, notamment sur leur pouvoir d’achat, avec la mise en place de certains revenus sociaux (RSA au 1er janvier 2012, droit des chômeurs, …) et l’application depuis janvier 2014 de l’indexation des salaires dans le secteur public.

Le climat des affaires avait fortement augmenté…

Une immatriculation de véhicules neufs qui poursuit sa courbe ascendante
Une immatriculation de véhicules neufs qui poursuit sa courbe ascendante

“Certaines données présentent par ailleurs quelques particularités : dans le domaine de l’habitat, les crédits à la consommation sont parfois dédiés à des opérations d’auto-construction d’habitat. Toutefois, depuis 2014, l’évolution de ces encours liés à l’habitat semble indiquer qu’on avance progressivement vers une évolution plus pertinente des encours affectés à la construction d’habitation”.

Enfin, s’agissant de la consommation d’électricité, depuis la fin de l’année 2012, pour pouvoir répondre à une demande énergétique qui croît rapidement, la société Electricité de Mayotte a réalisé de nombreux investissements (mise en place de la ligne à haute tension, modernisation conséquente de l’appareil de production, …) qui ont permis d’augmenter sa capacité de production.

Trois tendances marquantes sont à dégager sur le 4ème trimestre de l’année. L’indicateur du climat des affaires dont nous nous étions fait l’écho, qui avait fortement augmenté, +12,2 points. Les patrons qui sont consultés pour établir cet indice n’avaient pas vu la crise venir, normal, puisque si elle a touché l’économie, elle est parti d’une revendication sécuritaire.

Autre évolution se démarquant de sa tendance habituelle, celle des importations de ciment qui chutent de prés de 53%, sans doute explicable par une pause après les +122% de hausse le trimestre précédent.

Enfin, les immatriculations de véhicules neufs, qui continuent leur croissance, +27,9%, vecteur d’embouteillages si une décision forte n’est pas prise en matière de développement du réseau routier.

Petit tableau de référence sur les chiffres clé du territoire :

APERÇU STRUCTUREL
– Population (Septembre 2017) : 256.500
– PIB (2014) : 2,0 Md € – PIB/hab. (2014) : 8.980 €
– Poids des secteurs institutionnels dans la VA (2014) :
Administrations publiques : 50,6 %
Sociétés : 23,6 %
Entreprises individuelles : 12,0 %
Ménages : 12,2 %

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here