Le personnel hospitalier de Mayotte craint une catastrophe sanitaire

0
105
Quand hôpital rime avec réanimation...
Le Centre Hospitalier de Mayotte
Le Centre Hospitalier de Mayotte

Dans un communiqué, la communauté médicale du CHM tient à alerter la population et les autorités de « la situation extrêmement préoccupante que traverse l’établissement. »

« Malgré les efforts mis en œuvre au niveau de notre direction et de nos tutelles, la situation sociale actuelle paralyse nos activités. Nous comprenons les revendications : l’insécurité est une réalité mahoraise mais à cela, ne doit pas s’ajouter une insécurité sanitaire. Aujourd’hui nous constatons que :
– les patients n’accèdent pas ou très difficilement aux structures de soins publiques et privées
– les déplacements des véhicules de secours sont difficiles
– le personnel médical et paramédical ne peut plus rejoindre son lieu de travail, laissant les patients en grande difficulté
– l’approvisionnement en médicaments matériel médical, linge et nourriture est compromis
– certains secteurs manquent déjà de l’essentiel
– les échanges nécessaires entre le plateau technique de Mamoudzou et les structures périphériques sont difficiles voire impossibles
– l’accès à certains cabinets libéraux ne peut plus se faire.

On observe déjà l’admission de patients dans un état très dégradé. Les capacités d’accueil en réanimation sont une fois de plus saturées.

Le bloc opératoire ne peut fonctionner normalement faute de personnel.

Tous les services et cabinets médicaux sont impactés faute de moyens humains ou de patientèle qui ne peut honorer ses rendez-vous.

La population doit avoir accès à des soins de qualité quelque soit le climat social et l’ensemble des personnel doit pouvoir rejoindre son lieu de travail.

Sans mesures immédiates, afin de rétablir une activité aussi normale que possible, la communauté médicale craint une catastrophe sanitaire au niveau du département. Nous savons tous que nos moyens sont déjà limités et insuffisant en temps normal. Ils sont à l’heure actuelle dramatiquement compromis. »

Par ailleurs, le Centre Hospitalier de Mayotte nous informe que, « compte tenu du manque de personnels, la Maternité de M’Ramadoudou sera fermée à partir de demain matin et ce, jusqu’à nouvel ordre.
Les maternités de Kahani, Dzoumogné, Mamoudzou et Petite-Terre restent quant à elles ouvertes. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here