26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueiljusticeCondamné pour violences, il rejette la faute sur sa victime

Condamné pour violences, il rejette la faute sur sa victime

Philippe Ballu intègre le cabinet d'Hakim Karki
Philippe Ballu présidait l’audience

Du pétrole, un briquet, des cailloux et beaucoup d’alcool, on a frôlé le drame le 5 mai dernier à Mamoudzou. Le futur prévenu, totalement ivre, se rend chez son ex compagne avec qui il a été marié pendant 7 ans. Mais elle refuse de le laisser entrer. C’est d’ailleurs son lourd problème d’alcool qui lui a coûté sa vie conjugale.
Sur le pas de la porte, l’homme, un grand gaillard costaud, réclame à son ex-femme toutes ses affaires. “Il est arrivé à 6h du matin. Il m’a dit qu’il voulait récupérer tout ce qu’il m’avait donné, bijoux, fantaisies etc.” explique la victime lors de son dépôt de plainte. Elle s’exécute et l’homme s’en va, avant de revenir. “10 minutes plus tard il était dans ma chambre en train de verser du pétrole au sol, un briquet à la main”. Surpris sur le point d’incendier la maison, il s’enfuit, et revient dans la foulée. S’ensuit une bagarre. L’homme prend un caillou et le jette à la figure de son ex femme, qui réplique en lui lançant du piment dans les yeux. Il ramasse alors une autre pierre bien plus grosse et lui en assène un coup dans le dos avant de prendre à nouveau la fuite “à la vue du sang” selon la victime.
Hospitalisée, la jeune femme présente une plaie de 3cm à l’arrière du crâne qui lui vaut la pose de 6 agrafes.
A la barre, l’homme minimise les faits. “Elle ne voulait plus de moi car je buvais trop. On s’est battus et j’ai pris le dessus sur elle. Elle est tombée et s’est fait ces marques”. Il finit par admettre avoir “jeté un caillou sur sa tête”. Quant au pétrole, il avoue aussi mais nie avoir voulu “mettre le feu à la maison”. Devant ses juges, il justifie son accès de violence par un coup de couteau qu’elle lui aurait porté au bras. Un élément “nouveau, ça vient de sortir” ironise le président Ballu, constatant qu’à aucun moment de la procédure un couteau n’a été évoqué.
Le condamné est retourné à la prison de Majicavo.
Le condamné est retourné à la prison de Majicavo.

“A l’entendre, ce serait la faute de sa femme, déplore la procureure Guegan. Il reconnaît l’avoir frappée une fois avec un caillou, mais les blessures prouvent qu’il y a eu beaucoup plus.” Elle réclame huit mois ferme et le maintien en détention du prévenu. Celui-ci est en effet incarcéré dans le cadre d’une autre affaire, criminelle celle-ci, de vol avec arme.
Pour toute défense, le prévenu renvoie à nouveau la faute sur sa victime, absente à la barre. “Ma vie est foutue, à cause d’elle je me retrouve en prison” accuse-t-il. “Vous êtes en prison car on vous reproche un vol à main armée”, corrige Philippe Ballu.
Reconnu coupable, l’homme au casier jusque là vierge est finalement reparti à Majicavo pour 6 mois. Pour ces violences aggravées, il risquait 7 ans.
Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139521
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139521
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139521
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139521
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139521
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139521
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com