SFR : « pas de dysfonctionnement » sur le réseau

0
114
Le siège de SFR a fermé boutique pendant le confinement

Bandrélé, Mamoudzou centre, Petite Terre, Cavani… D’un peu partout, des clients SFR font état, notamment sur les réseaux sociaux, de difficultés similaires sur leur ligne fixe. Chez Sam, à Petite Terre, ça dure « depuis notre retour mi août. Ça reste 2 minutes et pouf déconnexion…. plus de réseau. La télé était concernée aussi mais maintenant je capte quand même en «qualité standard». Mais internet c’est catastrophique. Impossible de travailler à la maison ».

« Chez moi c’est juste très très lent. Charger des pages, lire des vidéos, écouter de la musique… » renchérit Emma, de Cavani. A Mamoudzou rue du commerce, une cliente rencontre des soucis similaires.
Cette dernière a appelé le service client qui a « augmenté le débit de 5 à 18 méga octets ». D’autres enfin déplorent des anomalies sur leurs lignes mobiles.

Que faire en cas de soucis sur la ligne ?
Pour mieux comprendre, nous avons contacté l’opérateur.  » Nous avons mené jusqu’à hier des travaux sur les câbles sous-marins qui ont causé un ralentissement, explique une source interne à l’entreprise. Pour les mobiles, on continue le déploiement de la 4G. Il faut bien débrancher pour rebrancher et faire la bascule. Ces travaux devraient durer jusque fin 2017″.
Mais pas question pour autant d’en tirer des conclusions pour tous les usagers. « Il n’y a pas de dysfonctionnement. Il faut voir au cas par cas » conclut l’agent qui conseille à chacun d’appeler le service client pour trouver la cause et la solution propre à sa ligne.
En premier lieu, les usagers peuvent se renseigner sur le site sfr.yt, onglet « options et services » puis « état du réseauSFR réseau« .
On peut y lire aujourd’hui que des travaux sont en cours sur les sites de Vatounkaridi (Chirongui) et de Bandrélé FT. « Les communications pourront être ponctuellement perturbées pendant la période des travaux qui devraient durer 2 semaines  » informe le site.

Cette rubrique est mise à jour quotidiennement.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here