A son tour, le Medef écrit à Annick Girardin pour rappeler les engagements d’Emmanuel Macron

0
58
Thierry Galarme

La visite de la ministre des Outre-Mer à Mayotte est décidément l’occasion de nombreux courriers pour qu’elle prenne la mesure des problématiques mahoraises. Alors que son rendez-vous avec les partenaires sociaux a été légèrement décalé d’une heure pour cause de retard dans le déroulement de l’agenda de sa visite, le MEDEF Mayotte lui adresse un courrier joint pour demander notamment le respect des engagements du Président de la République Emmanuel Macron, prononcées lors de son discours à Labattoir.

Thierry Galarme
Thierry Galarme

Le Medef attend en particuliers trois mesures : l’instauration de Mayotte en zone franche sociale et fiscale totale pour une durée de dix ans, le lancement d’un plan d’investissements pour les Outre-mer d’un montant d’un milliard d’euros qui devait être prioritairement «fléché» vers La Guyane et Mayotte et l’instauration d’aides à l’embauche d’un montant de 15.000 euros pour les employeurs recrutant en CDI.

Le Medef justifie ces demandes par l’instauration des «contraintes du code du travail et des conventions collectives en prévue pour 2018» et par les «répercussions financières importantes pour les entreprises.»

«Pour Mayotte en 2018, ce sera la zone franche ou la mort de l’économie de notre île», conclut le Medef qui a demandé un rendez-vous à ses équipes pour approfondir ces questions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here