30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilFaits diversL’enquête se poursuit après la catastrophe aérienne évitée de justesse entre Maurice...

L’enquête se poursuit après la catastrophe aérienne évitée de justesse entre Maurice et les Seychelles

Après la quasi collision du 14 juillet dernier entre un A380 d’Emirates et un A330 d’Air Seychelles au large de Maurice, l’enquête suit son cours. Les pilotes des deux appareils seront prochainement entendus à Maurice. Le département de l’aviation civile mauricienne a épluché les enregistrements de la tour de contrôle de Plaisance.

Air Seychelles et Emirates : la quasi collision en direct sur internet
Air Seychelles et Emirates : la quasi collision en direct sur internet

Lors de leur croisement, l’A380 d’Emirates à destination de Maurice se trouvait à 36.700 pieds, légèrement au-dessus de l’A330 d’Air Seychelles qui se trouvait à 36.100 pieds. Seule la réaction rapide des pilotes de l’A330 d’Air Seychelles, alertés par le dispositif anticollision, a permis d’éviter la catastrophe. Ils ont alors effectué un virage brusque sur la droite.

Les pilotes d’Emirates auraient donc guidé leur appareil de 2.000 à 4.000 pieds trop bas par rapport aux consignes. Mais si la compagnie reconnaît l’incident, les Emirats arabes unis accusent le contrôleur aérien mauricien de ne pas avoir opéré une double vérification.

En direct sur Flight Radar

Le 14 juillet, des internautes ont suivi en direct sur le site Flight Radar 24 le rapprochement des deux appareils et les échanges tendus avec la tour de contrôle de Plaisance.

On entend ainsi l’autorisation donnée à l’A380 de descendre pour rejoindre le niveau 380 (38.000 pieds): «Autorisé à descendre niveau 360», répond l’équipage de l’A380 qui à l’évidence n’a pas compris l’instruction du contrôleur. Ce dernier ne relève pas l’erreur mais précise: «Emirates 703, vous serez autorisé à descendre plus bas une fois le croisement effectué avec le Seychelles 054 qui monte au niveau 370.»

L’équipage de l’A380 indique qu’il n’a pas compris et demande au contrôleur de répéter. Les deux appareils se rapprochent l’un de l’autre. Le contrôleur signale à l’A330 seychellois que l’A380 descend au niveau 380 alors que ce dernier arrive au niveau 360. Ce dernier confirme : «Passons niveau 360.» Le contrôleur s’affole : «Vous étiez autorisé niveau 380». Dans le cockpit de l’A330 d’Air Seychelles, on voit apparaître droit devant l’A380. «Nous tournons à droite immédiatement. Nous avons le trafic en vue.»

En fond sonore, on entend l’alerte TCAS qui retentit : «trafic». Le TCAS est un système actif qui signale tout avion à proximité à une distance variant de 2,5 à moins de 30 miles nautiques quand il y a un risque de conflit.

La collision a donc été évitée de justesse. Conscient d’avoir frôlé une catastrophe, le contrôleur mauricien propose à l’équipage d’Air Seychelles de ne pas donner suite à l’incident. Ce dernier refuse: «Nous avons effectué correctement les instructions. Le problème vient d’Emirates. Nous allons faire un rapport et vous devez en faire un». De fait, une enquête a donc bien été lancée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.