31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEconomieLa DEAL reprend le flambeau de la grève

La DEAL reprend le flambeau de la grève

FO drapeauVoici donc le tour de la DEAL. La période des vacances scolaires s’annonçait chaude sur le terrain social. Les observateurs s’attendaient à une flambée de mouvements et de paralysies au sein des entreprises et peut-être aussi dans le secteur public. En réalité, les événements semblent prendre une autre tournure.

Certes, depuis ce mercredi, l’intersyndicale FO (SNP2E), FSU (SNUITAM) et CGT a donc lancé une nouvelle grève illimitée, qui touche cette fois-ci la DEAL. Les organisations syndicales de la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement ont rencontré la direction pour des discussions sur «l’amélioration des conditions de travail et de vie des salariés ainsi que leurs carrières».
Et pour l’intersyndicale, «le constat d’échec de la politique de notre direction en matière de gestion du personnel, du dialogue social, de la gestion du service et en matière de résorption de la précarité des agents intégrés ne sont plus à démontrer.» Les organisations mettent en particulier en avant «la reprise des anciennetés des agents intégrés qui permettrait à l’ensemble des agents de prétendre à un avancement significatif dans leurs carrières et de ce fait pouvoir avoir une retraite décente (qui) est remise en cause sans explication notable ni sérieuse».

Salim Nahouda
La CGT de Salim Nahouda annonce la suspension du mouvement de grève générale

Pour cette nouvelle grève, les revendications portent donc sur cette reprise d’ancienneté de l’ensemble des agents, mais aussi sur «le rétablissement du respect mutuel entre personnel et la hiérarchie», «l’égalité de prestations sociales entre les fonctionnaires» et le paiement des indemnités de suggestions horaires (ISH) à tous les agents de catégories C».

Les 72 jours de la Colas

La DEAL reprend donc le flambeau des mouvements sociaux, au moment où la grève générale lancée par la CGT est suspendue. Depuis 10 jours, l’appel du syndicat n’avait clairement pas l’impact espéré, même si des négociations ont avancé dans certaines entreprises. Quotidiennement, la CGT faisait le constat d’aucun appel à négociations et de mobilisations relativement réduites.

Parallèlement, d’autres conflits ont trouvé une issue. C’est le cas au port, nous en parlions ce mardi où direction et syndicat sont parvenus à un terrain d’entente permettant à l’activité de redémarrer.

C’est également le cas à la Colas où après 72 jours de grève, le mouvement est terminé. Entamé le 9 mai dernier, le bras de fer au sein de l’entreprise du BTP aura fortement impacté le climat social de l’ensemble du département, dans le secteur du bâtiment mais bien plus largement dans l’ensemble de l’économie. Il faut dire que face aux revendications des syndicats, la direction s’est montrée très ferme, jusqu’à l’outrance: il a fallu quasiment un mois pour que les deux parties se retrouvent autour de la même table avec la médiation de la DIECCTE. Et durant tout le conflit, le nombre de moments de négociations s’est compté sur les doigts d’une main, sur fond de scènes de saccage et d’un décès après un malaise sur le piquet de grève.

Après 10 semaines de grève, ce point de tension sociale va donc s’éteindre, même si les traces perdureront. Pourtant, ne nous y trompons pas : avec des négociations annuelles obligatoires (NAO) pas toujours très fluides dans les entreprises, et des revendications particulières dans la fonction et les services publics, nous ne sommes pas tout à fait à l’abri d’une flambée sociale dans les semaines à venir.

PM
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.