Fin du roaming : le téléphone et internet mobile dans toute l’Europe sans frais supplémentaires

0
223

Mobile téléphone téléphonieC’est une bonne nouvelle à quelques jours des grands vacances scolaires. Dès ce jeudi, tous les consommateurs de l’Union européenne pourront utiliser leur forfait de téléphone mobile dans tous les pays européens, sans payer frais supplémentaires. Il est donc possible de téléphoner et utiliser internet de votre smartphone où bon vous semble en Europe. A Mayotte, en Italie, en Belgique ou en Suède, vous pouvez donc désormais continuer à suivre l’actualité du JDM, sans payer plus cher !

L’Union européenne met officiellement un terme au roaming, ces frais d’itinérance qui étaient jusqu’à présent refacturés -parfois très chèrement- aux consommateurs par les opérateurs. C’est le point d’orgue d’une révolution dans les télécoms entamée il y a plusieurs mois.

Les instances européennes ont en effet réussi à plafonner les tarifs de gros entre opérateurs. Chaque citoyen européen qui possède une carte SIM d’un État de la zone peut donc maintenant utiliser son téléphone portable dans les 28 pays de l’Union, sans aucun sur-coût. Appels, SMS et consommation data (Internet) se feront au même tarif qu’une communication nationale.

L’outre-mer pleinement intégrée

Et pour une fois, les clients ultramarins ont été intégrés à la mesure. Pour nous, il s’agit d’une extension d’un dispositif déjà mis en place à l’échelle nationale. Depuis le 1er mai 2016 en effet, nous profitons déjà d’un roaming supprimé sur la voix et les SMS entre les DOM et la métropole, après l’entrée en vigueur de l’amendement Lurel. À partir de ce jour, nous avons accès à toute la zone Europe, data comprise.

Parlement européenCertains opérateurs, comme Orange, ont décidé d’anticiper la réglementation européenne. Orange France a supprimé le roaming le 15 mai et Orange Réunion/Mayotte depuis le 1er juin. «Alors que l’Europe autorise une limitation de consommation possible par les opérateurs, nous avons décidé de laisser la liberté à nos clients, souligne Arnaud Leca, directeur marketing à Orange Océan Indien. Si le roaming n’est plus facturé aux clients, il reste un coût réel pour les opérateurs qui continuent de se le facturer entre eux.»

Une évolution anticipée par les opérateurs

Chez les autres opérateurs, certains forfaits avaient également anticipé la fin du roaming depuis quelques mois, mais la règle s’applique à partir de ce 15 juin comme prévu sur tous les autres. Pour autant, certains insistent sur un usage «raisonnable» de cette mesure. Car si la fin du roaming a été faite pour faciliter l’itinérance, ils tentent de se mettre à l’abri d’abus, pour éviter par exemple que des abonnements extérieurs ne soient utilisés en permanence chez nous. Certains envisagent des surtaxes en cas d’utilisation abusive de leur réseau au-delà de 4 mois. Cela concernerait par exemple une consommation depuis l’Union européenne et la métropole supérieure à celle constatée à Mayotte.

Cette fin du roaming avait été annoncée l’année dernière. Pour laisser le temps aux opérateurs de se préparer à la suppression totale de ces frais d’itinérance facturés aux consommateurs, l’Union Européenne avait décidé d’encadrer strictement les tarifs d’itinérance de l’internet mobile, soit 0,22 euro maximum par mégaoctet. À l’époque, certains opérateurs avaient choisi d’aller au-delà du seuil imposé par l’UE en fixant à un niveau bien plus bas le surcoût de l’itinérance internet mobile pour la zone Europe. Désormais, mesdames messieurs les voyageurs, c’est fini !

RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here