Pas de coupure pour Canal Plus

0
167
Le siège de la filiale océan Indien de Canal + à La Réunion (Photo: JIR)
Le siège de la filiale océan Indien de Canal + à La Réunion (Photo: JIR)
Le siège de la filiale océan Indien de Canal + à La Réunion (Photo: JIR)

Canal Plus privé de satellite? L’information du journal Les Echos a fait son petit effet ce mardi. Selon le quotidien, l’opérateur satellite Eutelsat, prestataire de Canal+ Réunion, menaçait de couper sa diffusion dans tout l’océan Indien en raison de factures impayées. Une décision prise par le patron d’Eutelsat Rodolphe Belmer à la veille de l’assemblée générale de Vivendi, propriétaire de Canal+ international et de sa filiale réunionnaise.

L’annonce aurait pu être une catastrophe pour les 450.000 abonnés de la zone, à La Réunion mais aussi à Mayotte, à Madagascar, aux Comores et à Maurice. Finalement, il n’en sera rien. Axel Gallant, directeur général de Canal+ Réunion, l’assure: le différend entre Eutelsat et Canal a été réglé. Il n’y aura pas de coupure ce jeudi.

«La diffusion continuera normalement, nous assurons à nos clients qu’il n’y aura pas de coupure. Nous faisons tout pour préserver la continuité du service. Nous avons répondu aux exigences d’Eutelsat», a expliqué Axel Gallant à nos confrères de La Réunion.

Des enjeux de contrats

Derrière cette annonce fracassante se joue en réalité une renégociation de contrat tendue entre les deux sociétés. Employant les grands moyens, Eutelsat a choisi d’annoncer publiquement son intention de suspendre la diffusion de son client prenant de court Canal+ Réunion.

Canal Plus décodeur«C’est la première fois que nous devons faire face à une menace d’une telle ampleur de la part d’un fournisseur. C’est disproportionné. C’est un mouvement qu’on attendait pas», reconnaît Axel Gallant qui a pris les rênes de l’opérateur en fin d’année dernière.

Canal+ rencontre un début d’année difficile. Fin février, le tribunal de grande instance de Paris l’a condamné à verser 37,7 millions d’euros à Parabole Réunion, pour les dommages commerciaux subis après le rachat de TPS. Son concurrent l’accuse en effet d’avoir vidé les chaînes TPS de leur contenu, en s’appuyant sur une décision de l’Autorité de la concurrence de 2011. Parabole Réunion, qui réclamait 145 millions d’euros, a fait appel de la décision, estimant avoir perdu quelque 40.000 abonnés entre 2006 et 2012.

RR
www.lejournaldemayotte.com
avec le JIR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here