25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
Accueilorange«Exaspération» et «colère» pour expliquer l’abstention et le vote Le Pen à...

«Exaspération» et «colère» pour expliquer l’abstention et le vote Le Pen à Mayotte

Mansour Kamardine
Mansour Kamardine

«Je n’ai pas dormi de la nuit, ce matin, je suis triste pour Mayotte». Comme tous les responsables politique, Mansour Kamardine, président de la fédération Les Républicains dans le département est sous le coup des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle dans le département. Il avait senti monter à la fois l’abstention et ce vote «d’exaspération et de colère». «Quand on voit comment les Mahorais sont traités sur la question de l’immigration clandestine et de l’insécurité, ce n’est pas étonnant. Et pire encore. Je dis que les soubresauts sont à venir», analyse-t-il.

Les Républicains demeurent la 1ère force politique à Mayotte avec 32,6% des suffrages exprimés mais les cadres de la droite estiment qu’ils auraient pu «mieux faire». «Les Mahorais ont conscience que Marine Le Pen représente l’islamophobie et le racisme mais ils préfèrent ça à l’immigration clandestine et à l’insécurité qui les ont envahi. Il faut maintenant sortir des mots et apporter des réponses à ces questions, sinon, on aura des événements graves. C’est un gros avertissement fait aux partis républicains et démocrates. Tant qu’on continuera à déférer devant le tribunal correctionnel des personnes qui veulent se faire justice parce que l’Etat ne joue pas son rôle, les choses iront de plus en plus mal». Ce mercredi, le tribunal de Mamoudzou doit en effet rendre son délibéré dans la 1ère affaire de décasage jugée à Mayotte. Elle concerne des habitants de Bouéni… où le Front national a fait plus de 45% ce dimanche.

«Je voterai Emmanuel Macron au 2nd tour, il n’y a aucun doute, aucune hésitation, mais je le ferai en dépit de mes convictions parce que je considère qu’entre deux maux, il faut choisir le moins mauvais. Je ne souhaite pas que l’islamophobie et le racisme progressent encore», conclut Mansour Kamardine.

Rassembler et «sortir des caricatures»

Sarah Mouhoussoune
Sarah Mouhoussoune appelle au rassemblement et à sortir des “caricatures”

«Quand je vois la montée de Marine Le Pen, je suis très inquiète», explique également Sarah Mouhoussoune, du comité En Marche! Mayotte. Même si tous ceux qui ont soutenu la candidature d’Emmanuel Macron dans le département se félicitent du score «honorable» obtenu malgré la faible notoriété du candidat chez nous et seulement quelques semaines de campagne, ils insistent à présent sur l’importance de remporter le 2nd tour.

«Il faut rassembler largement, sortir des caricatures qui sont faites du programme d’Emmanuel Macron», insiste Sarah Mouhoussoune. «Le projet d’Emmanuel Macron est rassurant, pour la sécurité, le développement, la diminution de l’immigration clandestine. Nous allons continuer à aller à la rencontre des Mahorais pour leur expliquer».

Les membres d’En Marche! doivent se retrouver ce lundi soir à 17 heures à la mairie de Mamoudzou pour préparer les deux dernières semaines de campagne, avec probablement deux grands meetings avant le scrutin du 7 mai.

Insoumis, au 2nd tour aussi

Ce rassemblement, les représentants de Jean-Luc Mélenchon à Mayotte n’en veulent pas. «Pour le second tour, entre la dictature nationaliste et la dictature des banques, il n’y a pas de choix possible pour un démocrate», explique au JDM Adrien Teilleux, de la France Insoumise dans le département.

L'équipe de campagne mahoraise autour de Younous Omarjee le 12 avril dernier
L’équipe de campagne mahoraise de Jean-Luc Mélenchon autour de Younous Omarjee le 12 avril dernier

A Mayotte, Jean-Luc Mélenchon a obtenu 8,39% des suffrages exprimés soit 2.808 voix. «Nous avons multiplié par 4 le score de 2012, c’est positif», souligne-t-il, tout en analysant, lui aussi, les résultats globaux de Mayotte comme liés à «l’exaspération et la frustration des Mahorais».
«J’appelle tous ceux qui ont voté Jean-Luc Mélenchon au 1er tour à voter Jean-Luc Mélenchon au second tour avec le matériel électoral qu’ils ont reçu», conclut-il.

«Appel à la raison»

Enfin du côté du Parti socialiste, le maire de Bandraboua où Benoît Hamon a réalisé son meilleur score à Mayotte, explique cette situation politique par «le faible investissement des partis dans cette campagne». Soulaïmana Boura indique au JDM que «c’est un vote sanction pour montrer à l’hexagone que les Mahorais en ont marre de ne pas être entendus».

Dans le bureau de vote de l'école de Labattoir 2 ce dimanche matin
Dans le bureau de vote de l’école de Labattoir 2 ce dimanche matin

Le député Ibrahim Aboubacar, parle d’un «vote d’avertissement» qui «exprime une colère que nous devons comprendre et entendre».

«A présent, nous devons nous tourner vers l’avenir. Et choisir, pour le second tour, le 7 mai, une voie de salut pour notre pays. C’est pourquoi, je lance un appel à la raison, pour que tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs fondamentales de la République apportent leurs suffrages à Emmanuel Macron. Pour que nous puissions constituer derrière lui, futur Président de la République, une majorité de progrès, pour continuer à relever les défis de la France, les défis de notre Département.»

Quelle que soit l’issue du scrutin à Mayotte, le 1er tour va laisser des traces durables dans la vie politique de notre département.

RR
www.jdm2021.alter6.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139125
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139125
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139125
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139125
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139125
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139125
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com