Le gouvernement engage 18 millions d'euros à Mayotte sur 9 projets structurants

0
84
Un accueil chaleureux, mais la mairie de Chirongui a pesé ses mots

Le ministre des Outre-mer annonce que l’Etat engage 18 millions d’euros du Fonds Exceptionnel d’Investissement à Mayotte. Ce sont exactement 18.318.424 euros qui sont mobilisés pour “l’urgence de l’eau, le sport et l’éducation”. Neuf projets seront financés dans notre département.

Un accueil chaleureux, mais la mairie de Chirongui a pesé ses mots
Ericka Bareigts à Mayotte ce mois-ci

Sur ce total, 5,8 millions d’euros ont été attribués pour la mise en œuvre immédiate du «Plan Eau Mayotte», signé au Ministère des Outre-mer le 27 février dernier, à travers trois “projets d’envergure”: L’interconnexion des eaux brutes entre les retenues de Dzoumogné et Combani, la prospection des eaux souterraines pour les forages et l’amélioration des capacités de production, de stockage et de transfert des eaux brutes vers la station de l’Ourovéni.

Parmi les 18 millions destinés à renforcer les infrastructures mahoraises, 2,1 millions d’euros sont également été consacrés au développement du sport, à travers la construction du stade municipal de Tsoundzou, où la ministre s’est rendue lors de sa deuxième visite officielle dans notre île.

Enfin, 10,4 millions d’euros ont été accordés au bénéfice de constructions scolaires à Mayotte. Comme l’a annoncé la ministre lors de son déplacement en mars, ces 10,4 millions d’euros supplémentaires du Fonds Exceptionnel d’Investissement pour la rentrée scolaire 2017 s’ajoutent aux 10 millions d’euros
déjà consacrés aux constructions scolaires à Mayotte.

Cinq projets scolaires sont concernés par ces crédits supplémentaires: La construction du groupe scolaire de 18 classes à Iloni, la démolition et reconstruction de l’école élémentaire d’Ouangani, la démolition, reconstruction et extension de l’école élémentaire de Combani, l’extension et rénovation des écoles de Sada et la construction d’un groupe scolaire de 26 classes à Koungou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here