30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilOcéan IndienExplosions criminelles à Madagascar: La volonté de déstabiliser le pouvoir

Explosions criminelles à Madagascar: La volonté de déstabiliser le pouvoir

La Tribune de Madagascar ce lundi 27 juin 2016
La Tribune de Madagascar ce lundi 27 juin 2016

La fête puis le drame dans le stade de Mahamasina à Tananarive. Le spectacle gratuit était l’événement qui achevait les commémorations de la fête nationale célèbrant l’indépendance du pays. «Alors que les gens étaient emportés par l’ambiance, une grenade a explosé et a fait beaucoup de victimes», relate le journal Midi Madagasikara qui parle de chaos avec des services d’urgences débordés.

L’explosion s’est produite peu après 19 heures. Dans un premier temps, le public a cru à la déflagration d’un feu d’artifice ou de pétards mais très vite les mouvements de foule et la vue des victimes n’ont plus laissé place au doute. Il s’agissait d’un attentat.
La panique a alors ajouté un grand nombre de blessés à ceux provoqués par l’explosion elle-même.

La presse malgache précise que la nature de la grenade reste à déterminer (offensive ou défensive) mais elle a atterri tout près de la voiture d’une des vedettes de la soirée, Stéphanie, dont le garde du corps figure parmi les blessés grièvement touchés.

Un hôpital qui peine à faire face

Ce lundi matin, le bilan provisoire s’élevait à 2 morts et au moins 86 blessés, sans parler des nombreuses personnes traumatisées par le déroulement du drame. Selon le grand hôpital de la capitale, plus de la moitié des blessés admis étaient dans un état grave. Au va-et-vient des véhicules qui transportaient les victimes vers le centre hospitalier, s’ajoutait vers 20h30 hier soir celui des voitures qui apportaient des médicaments et des matériels médicaux à l’hôpital décrit comme débordé par la situation.

RFI 27 6 16Le Chef de l’Etat, le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement sont rendus sur place. Le président Hery Rajaonarimampianina a d’ailleurs annoncé officiellement les deux morts lui-même. Après avoir présenté ses condoléances aux familles des victimes et tenté de réconforter les blessés, il a fermement condamné l’attentat.

Il a promis une très grande sévérité contre ceux qui, «pour des raisons politiques, utilisent la violence aveugle en sacrifiant la population dans des actes aussi abjects».
«Nous ne répondrons pas à la violence par la violence, a-t-il ajouté peu après lors d’une allocution depuis le Palais présidentiel d’Iavoloha, «laissant les criminels à la rigueur de la loi».

Deux autres grenades saisies lors des fouilles

Deux heures avant l’explosion, la foule très nombreuse aux abords du stade était hors de contrôle. Alors que la sécurité avait décidé de fermer les accès à l’enceinte déjà pleine, la poussée de ceux qui n’avait pu accéder au stade a fait céder un mur permettant à un grand nombre de personnes de pénétrer dans les lieux. Le terroriste aurait profité de ce mouvement de foule pour s’infiltrer sur le lieu de la fête.

Midi Madagasikara 27 6 16Une enquête a été aussitôt ouverte alors qu’un officier de la gendarmerie a confirmé à la presse que deux autres grenades avaient été saisies à l’entrée du stade durant la fouille d’usage à l’entrée. Deux personnes seraient actuellement entre les mains des enquêteurs dont un individu présenté comme un déséquilibre mental.

Peut-être deux autres explosions

Une rumeur, non encore confirmée, faisait également état d’une autre explosion de grenade dans la matinée de samedi dans la cour du Sénat.

Par ailleurs, dimanche matin, à quelques minutes du début de la parade militaire, un cocktail Molotov a également été lancé à proximité de l’immeuble de l’institut malgache de la statistique (INSTAT), dans le quartier qui abrite l’essentiel des bâtiments du pouvoir, sans faire de victime ni de dégât. Les forces de l’ordre indiquent que trois suspects ont déjà été interpellés et deux autres sont encore activement recherchés. Le périmètre avait pourtant été bouclé dès vendredi.

La crainte des autorités était particulière autour des événements célébrant la fête nationale. Si on évoque tous les ans des tentatives pour semer le chaos lors de ces festivités, cette année un vol important d’armes et de munitions intervenu ces dernières semaines faisait craindre le pire. Ces derniers jours, le niveau de tension était encore monté d’un cran dans la capitale, suite à la diffusion sur internet de la vidéo d’un sénateur de l’opposition, sous le coup d’un mandat d’arrêt depuis un mois, mais toujours introuvable. Les autorités le soupçonnent de vouloir déstabiliser le pouvoir.

RR
www.jdm2021.alter6.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.