Cession d’Outre-mer Télécom (Only): une amende de 15 millions pour Altice-Numéricable (SFR)

0
51

SFR15 millions d’euros. L’amende que devra verser le groupe Altice/Numericable est salée. C’est la décision de l’Autorité de la concurrence ce mardi pour ne pas avoir respecté certains engagements liés à la cession des activités de téléphonie mobile d’Outremer Télécom (marque Only).

Pour mémoire, en juin dernier cette autorité avait validé la reprise de ces activités de téléphonie mobile par le groupe Hiridjee avec un certain nombre de conditions à respecter. Alors que le groupe a racheté SFR, le 30 octobre 2014, l’équilibre de la concurrence sur le marché de la téléphonie mobile dans l’océan Indien allait s’en trouver bouleversé: Numéricable et Altice auraient alors eu des parts de marché trop importantes avec 66 % de à La Réunion et… 90 % à Mayotte.

Conséquence, Altice et Numéricable s’étaient alors engagés à céder les activités téléphonie mobile d’Outremer Télécom à La Réunion et à Mayotte, mais surtout, jusqu’à cette cession, à préserver “la viabilité économique, la valeur marchande et la compétitivité de ces activités”. Elles devaient également ne pas s’immiscer dans la gestion de l’activité à céder.

La compétitivité d’Outre-mer Télécom en question

Only rond point SFRPourtant, pour l’Autorité de la concurrence, ces engagements n’ont pas été respectés: les forfaits d’Outremer Télécom auraient ainsi vu leur tarif s’envoler. «Les forfaits, pour certains parmi les plus vendus ont connu des hausses importantes (entre +17 % et +60 %), après la décision de l’Autorité d’autoriser sous conditions le rachat de SFR par Altice/Numericable», indique l’Autorité de la concurrence dans un communiqué.

Pour elle, c’est la compétitivité des offres d’Outremer Telecom qui est en jeu «à un moment où les concurrents, SRR et Orange, venaient d’opérer un repositionnement tarifaire à la baisse». D’ailleurs, les taux de résiliation des clients d’Outremer Télécom auraient triplé en janvier 2015 par rapport à la moyenne de 2014. Ces hausses de prix n’auraient été annulées qu’après l’ouverture de la procédure de non-respect des engagements, en janvier 2015.

Pour justifier cette amende de 15 millions d’euros, elle ajoute que ces hausses de prix de l’opérateur Outremer Télécom ont été «d’une forme et d’une ampleur inédite pour un opérateur» à La Réunion et à Mayotte, puisqu’elles ciblaient tant les nouveaux clients que ceux déjà dans le portefeuille… «une pratique commerciale extrêmement rare», comme l’ampleur de l’amende dans notre région.

RR, le JDM
Avec le JIR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here