23.9 C
Dzaoudzi
dimanche 25 septembre 2022
AccueilEconomieAlzheimer, c’est quoi déjà ?

Alzheimer, c’est quoi déjà ?

Bacar Hadurami, président de la FMAPAR
Bacar Hadurami, président de la FMAPAR, coorganisateur de cette journée

C’est la 1ère journée consacrée à cette maladie qui touche surtout les personnes âgées. Difficile d’en cerner les victimes à Mayotte faute de données chiffrées, donc « on suppose » qu’une partie de la population est touchée. « Cette absence de diagnostic nous fait passer à côté du Plan d’action nationale de lutte contre la maladie d’Alzheimer », déplorait Bacar Hadurami, président de la FMAPAR.

Car face à ce constat, la Fédération Mahoraise des associations des Personnes âgées et des retraités, a souhaité cette 1ère journée de réflexion, réunissant différents acteurs. Un travail qu’elle a mené avec l’Association Famille Rurale, qui regroupe 11 associations à Mayotte et l’Union départementale des associations familiales. On ne part donc pas de rien à Mayotte en matière d’accompagnement des personnes âgées.

Les signes de la maladie et ses conséquences pour le patient et sa famille étaient détaillés par le docteur Ramlati Ali. Elle rappelait que cette « démence présénile » avait été décrite par le docteur Alois Alzheimer en 1907, après l’analyse du cerveau d’une femme décédée à 55 ans. « Plus on avance en âge, plus on a la « chance » d’attraper la maladie d’Alzheimer. La prévalence à 80 ans est de 20% ».

Perte de mémoire et désorientation

Le docteur Ramlati Ali détaillait les troubles de la maladie d'Alzheimer
Le docteur Ramlati Ali détaillait les troubles de la maladie d’Alzheimer

A Mayotte, on mourait plus jeune qu’en métropole, mais l’accroissement de l’espérance de vie augmente les risques d’apparition d’une maladie qui peut évoluer « en 3 ans comme en 30 ans », selon le médecin.

Hérédité et maladie génétique sont des facteurs aggravant et l’un des symptômes les plus marquants est la perte de mémoire, « surtout les souvenirs récents. On note aussi des troubles du langage et de la compréhension, la désorientation dans l’espace et le temps, l’incapacité des réaliser des mouvements simples, les troubles du sommeil, les changements d’humeur, l’absence de jugement qui l’incite à porter un manteau d’hiver en plein été, etc. »

Ces évolutions dans le caractère du patient, une brochure publiée par l’association France Alzheimer les décrit particulièrement bien, évoquant le rôle de « l’aidant », « plutôt de la famille ici à Mayotte », corrige Ramlati Ali. En tout cas, un comportement inapproprié peut déclencher une réaction d’agressivité de la personne atteinte.

Proposer des solutions adaptées à la culture

Mayotte va se doter d'un Service polyvalent d’aide et de soins à domicile, indiquait Issa Issa Abdou. A ses côtés, Salim Nahouda, pt de la CSSM
Mayotte va se doter d’un Service polyvalent d’aide et de soins à domicile, indiquait Issa Issa Abdou. A ses côtés, Salim Nahouda, pt de la CSSM

Plusieurs exemples et conseils sont donnés à l’appui : « ne pas allumer la télévision lorsque le malade mange, son attention ne pouvant être mobilisée que sur une seule action », « toujours présenter l’objet évoqué, la personne malade ayant perdu la faculté de concevoir ce qu’elle ne voit pas » ou « ne lui laisser à disposition que les objets nécessaires à une tâche bien précise car elle peut utiliser sa brosse à dents pour se coiffer, ou adopter des comportements dangereux. »

Le nombre de personnes âgées s’accroit donc à Mayotte, de 5 à 8% selon le vice-président en charge du social et de la santé, Issa Issa Abdou, « ce qui incite le conseil départemental à travailler avec l’ARS sur une étude ciblée pour pouvoir bénéficier des dispositifs nationaux. Nous venons d’ailleurs de lancer un appel à projet pour un Service polyvalent d’aide et de soins à domicile. » Un SPASAD que le projet de loi national sur le vieillissement met en avant.

Il invitait les mahorais à se positionner sur les outils à mettre en place sur le territoire, « des solutions issues de leur culture. »

La journée se poursuivait par l’intervention de l’ingénieur de l’ARS Mouhoutar Salim sur « La place des personnes âgées dans notre société », puis par la présentation de la situation à La Réunion par l’administrateur Annie-Claude Félicité, et la réaction des familles à La Réunion par Géorgius Gruchet, psychologue de l’association France Alzheimer.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau à Mirereni et Combani ce vendredi

139522
La Mahoraise des Eaux informe ses usagers de la commune de Tsingoni que suite à une consommation importante sur le réseau de distribution d’eau...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139522
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139522
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139522
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139522
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.

Nettoyage de l’îlot Mtsamboro : un “joyau” à polir et surtout, à dépolluer

139522
Débarrasser l’îlot de Mtsamboro de ses immondices en incluant la population du Nord, tel est l’objectif de l’opération menée ce dimanche par le Conservatoire du Littoral.  Au lendemain des décasages, le joyau du Nord fait peau neuve.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com