24.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilEconomieConseils d'amis pour gérer au mieux un budget départemental de 250M€ en...

Conseils d’amis pour gérer au mieux un budget départemental de 250M€ en 2016

CG DRHJusqu’à présent, difficile d’y voir clair sur qui fait quoi au conseil départemental. Les recrutements étaient abondants et clientélistes aux approches des élections, et l’absence d’organigramme permettait de maintenir un flou néfaste à sa gestion.

Depuis quelques semaines, les cadres et leurs Directeurs généraux sont convoqués chez Soibahadine Ibrahim Ramadani, le président du conseil départemental ayant annoncé, dès son élection, une réorganisation de ses services. Cela fait partie de son plan d’action pour le redressement de la situation financière et l’amélioration de l’administration du département.

Certains vont donc perdre leur poste, des concentrations permettant de faire des économies d’échelle, parfois même d’énergie. Plusieurs cadres se plaignaient en effet d’être bridés par leurs DGA dans l’exercice de leurs missions. Le CESEM avait toutefois déjà mis en garde contre les rancœurs et résistances internes qui pourraient s’exprimer et tuer la réorganisation dans l’œuf : « Il ne peut y avoir des résultats probants sans une adhésion forte des élus et des cadres dirigeants comme des agents en général dans une culture de résultats », rappelle son avis.

Des garanties de compensations

Un Plan de mandature tour à tour encouragé et critiqué
Le CESEM en plénière (Image d’archives)

 

La nouvelle organisation propose 5 pôles de compétences, assis sur cinq directions générales adjointes : un Pôle développement économique, attractivité du territoire et formation, un Pôle aménagement du territoire et développement durable, un Pôle solidarités et services à la population, un Pôle enfance, famille et prévention, et un Pôle gestion des ressources.

Le CESEM propose de les réorganiser de manière plus rationnelle. Notamment en concentrant sous une même direction la gestion des fonds du contrat de projet qui planifie le développement du territoire, et celles des fonds européens

Face à « l’état d’impréparation législative dans lequel se trouve le département pour recevoir de nouvelles compétences », tel que l’avait relevé la Cour des comptes, le CESEM préconise de rattacher la mission d’étude de ces transferts, notamment les routes, collèges et lycées, à la direction générale du département.

C’est la même méfiance vis à vis des domaines qui demeurent régaliens, comme les dépenses liées à l’immigration clandestine, qui incite le CESEM à rester prudent sur le Pôle Solidarités qui recouvre l’action sociale : « le Conseil départemental court un gros risque d’ériger un système administratif avec des dispositifs financiers à construire sans aucune garantie en termes de compensation de la part de l’Etat. » Difficile de savoir dans quelle mesure le conseil économique sera entendu sur cette réorganisation vitale pour le département.

Des investissements sans épargne

Les routes nationales et départementales au programme
Les routes  comme nouvelle compétence

Le deuxième rapport concerne les investissements du territoire, à la fois Région et département. Jusqu’à présent, ils se faisaient au coup par coup, à la demande. Ils sont désormais planifiés sur plusieurs années, 2016-2021, à travers un Plan pluriannuel d’investissements.

Premier problème, de taille : le département ne dégage pas d’épargne. Plombé par une masse salariale importante de 3.000 agents, il avance une capacité d’investissement de 22,7 millions d’euros, soit la moitié des engagements nécessaires.

Le CESEM appelle à plus de précisions dans les programmations avec la présentation indispensable d’une feuille de route pour chacun des projets : état d’avancement des phases amont du projet, répartition des attributions si partage ou non de la maîtrise d’ouvrage, planning d’opération… Avec un point à mi-parcours.

En conséquence, la constitution d’une « cellule aguerrie en matière de montage et financement de projets, à la faveur de l’organisation des services à venir, semble plus que nécessaire. »

Des négociations regardées de prés

Enfin, le débat d’orientation budgétaire affiche la volonté du département de redresser la barre. Comme en son temps Daniel Zaïdani, Soibahadine Ibrahim Ramadani propose de définir avec l’Etat une convention de restructuration financière, 2016-2021 afin « de proposer une nouvelle trajectoire financière pour infléchir la tendance haussière de la dépense ». Le précédent avait porté ses fruits… sur une courte période. Difficile de tenir la rigueur.

Si le département avance un « budget rigoureux et responsable », le CESEM déplore qu’il soit trop vague : le budget de fonctionnement est annoncé à 250 millions d’euros et le financement des programmes d’investissement à 30 millions d’euros, mais il dépend étroitement de l’aboutissement de négociations, notamment sur la Dotation globale de fonctionnement ou la répartition de l’octroi de mer. On peut cependant raisonnablement espérer que l’appui du rapport de la Cour des Comptes penchera en notre faveur…

En tout état de cause, le CESEM appelle à davantage de précisions, à affecter les budgets aux grandes lignes des politiques publiques de la Région/département.

On saura ce matin en séance plénière s’il a été lu et entendu.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COVID, ARS, MAYOTTE, OMICRON

Covid : baisse des indicateurs à Mayotte, des nouveaux Omicron suspectés...

0
Le territoire continue à être épargné par l'épidémie qui affole la métropole et les autres DOM. Le taux d'incidence descend à 21,8 cas pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan