23.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueilEconomieConseil municipal perturbé : la taxe d’habitation ne passe pas à Koungou

Conseil municipal perturbé : la taxe d’habitation ne passe pas à Koungou

Assani Saindou Bamcolo tente de s'expliquer
Assani Saindou Bamcolo tente de s’expliquer

« La salle est bien petite d’un coup ! », constatait le maire Assani Saindou Bamcolo en entrant, serein, pour présider le conseil municipal de ce dimanche 7 février. Et pour cause : à côté des 35 conseillers municipaux, une quinzaine d’habitants de Koungou s’était déplacés, persuadés que leur demande d’inscription de la question de la taxe d’habitation était portée à l’ordre du jour.

Furieux d’apprendre que ce n’était pas le cas alors qu’ils avaient interpellé les services communaux il y a deux mois, qu’une réunion préparatrice à l’assemblée du jour ne s’est jamais tenue contrairement à la promesse du maire, ils refusaient que le point soit porté en questions diverses, exigeant une vraie délibération : « On ne peut pas payer. Ma taxe d’habitation est quatre fois moins chère pour un appartement à Narbonne-plage, qui bénéficie d’infrastructures comme les pistes cyclables et de ramassage des déchets ! », interpellait l’un, quand un autre se plaignait d’un montant qui atteignait plus de 6.000 euros, et qu’un troisième critiquait une montée en flèche du taux de son T4 à Trévani, de 11 à 25%, portant sa taxe de 990 à 3.200 euros.

Juste une histoire de trou à combler

Abdou Salam Baco annonce vouloir déposer plainte contre l'Etat
Abdou Salam Baco annonce vouloir déposer plainte contre l’Etat

La proposition du maire de reporter la question lors du prochain conseil municipal a carrément mis le feu aux poudres, les contribuables y voyant une nouvelle esquive : « Vous fuyez ! C’est une mascarade ! Nous voulons l’inscription en ordre du jour complémentaire aujourd’hui ! », et l’énervement est allé crescendo lorsque le DGS, Abdou Salam Baco, expliquait que les taux seront votés à la baisse en 2016, « car nous n’avons plus de trou à combler. »

Les habitants présents se sont alors vus comme « des vaches à lait » : « Nous ne sommes que 20% à être imposés, et à payer pour tous, parce que les autres adresses ne sont pas connues. C’est une rupture d’égalité devant l’impôt, vous n’avez pas fait votre travail d’adressage. »

Le calme revenu, le DGS rappelait que les recettes, quasiment garanties par la Direction régionale des Finances publiques (DRFIP) pour 2015, n’avaient pas été au rendez-vous : « Elles nous auraient permis de conserver des taux moyens. Mais les services fiscaux n’ont pas pu tout collecter. Face à une perte de plus d’un million d’euros, ils nous ont fait une simulation de taux pour combler le déficit. C’est ce que nous avons appliqué. » Il annonce d’ailleurs une future action en justice : « Nous allons déposer plainte contre l’Etat qui nous a induits en erreur. »

L’exemple de Tsingoni

Les contribuables demandent de revenir sur la hausse des taux 2015 comme à Tsingoni, c
Les contribuables demandent de revenir sur la hausse des taux 2015 comme à Tsingoni

Une bascule vers le droit commun arrivé trop tôt à Mayotte, l’Etat sachant pertinemment les problèmes qu’avaient les communes avec l’adressage, notamment en raison d’une immigration clandestine mal régulée, et Koungou est particulièrement touchée. Un Etat également interpellé sur la valeur locative dont on rappelle qu’elle est beaucoup plus élevée ici (basée sur 2012) qu’en métropole (1970).

Une explication qui ne va pas alléger pour autant le chèque que les contribuables doivent s’acquitter et pour lequel ils demandent un effort : « Ayez le courage de votre collègue de Tsingoni qui est revenu sur l’augmentation de la taxe foncière ! », lance l’un d’entre eux, interpellant le maire sur les propres efforts consentis par la mairie pour contribuer au redressement du budget. « Par une meilleure gestion de la masse salariale », lui répondra-t-on, sans parvenir réellement à convaincre.

Zoubert Saïf Eddine, DGST Koungou, propose une réunion tripartite
Zoubert Saïf Eddine, DGST Koungou, propose une réunion tripartite

Une heure après plusieurs échanges très tendus, les administrés ont consenti à lâcher sur leur demande d’inscription du sujet à l’ordre du jour pour accepter, sur l’invitation de Zoubert Saïf Eddine, DG des services techniques, une réunion en mairie dans la semaine avec l’inspectrice des impôts pour avoir un état des lieux clair et connaître les voies de recours possible.

Un espoir qui pourrait être vain : un habitant indiquait qu’après doublement de sa valeur locative entre 2014 et 2015, imputable aux services de l’Etat, il s’était rendu à la DRFIP, « mais là, je n’ai pu rencontrer personne. » Certains se sont groupés pour s’adjoindre les services d’un avocat.

Et en cas de sourde oreille de tous les côtés, les contribuables de Koungou ont bien l’intention de lever la voix, « à la mairie et aux impôts. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Lagon, Mayotte

« L’art et la mer », un appel à projet ambitieux du Parc...

139522
Le Parc naturel marin de Mayotte et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Mayotte s’associent pour lancer un appel à projets de résidences artistiques en faveur des enjeux écologiques de l’île, notamment en ce qui concerne son environnement marin. Cet appel à projets entend démocratiser les pratiques artistiques et la transition écologique.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139522
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139522
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139522
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139522
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139522
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com