Météo: retour sur un week-end contrasté

0
73

Alors que l’île avait essuyé de fortes pluies la semaine précédente sans alerte particulière des services météo, ce samedi fut rayonnant, dans une île placée sous vigilance fortes pluies. Explication de monsieur météo Mayotte.

Bertrand Laviec : "L'homme seul responsable des dérèglements climatiques"
Bertrand Laviec : “Nous avons anticipé sur la vigilance”

Automobilistes et piétons ont vécu une vraie journée de kashkazi ce lundi. Pas de blessés*, mais des arbres abattus paralysant la circulation, comme à Vahibé, et inondations d’habitations dans le centre de l’île.

Un contraste avec cette belle journée de samedi, placée malgré tout en vigilance fortes pluies depuis 6 heures du matin, provoquant les sarcasmes de la population sur la fiabilité de Météo France.

Bertrand Laviec, le directeur d’antenne régionale, s’explique: «Dans notre procédure de vigilance, nous alertons sur les événements météo dans les 24 heures. Or, nous étions en week-end, avec le risque de ne pas toucher le maximum de monde. Nous avons donc décidé d’anticiper en déclenchant samedi matin dès 6 heures, pour un risque 24 heures après.»

Une dépression flemmardeCocotier vent

De son côté, la dépression a joué les têtues en prenant du retard: «Elle a pris son temps, pour grossir rapidement ensuite.» Mais il n’y a pas eu de risque pour Mayotte selon lui, et malgré les vents forts qui soufflaient encore ce lundi soir, « elle était positionné sur Madagascar. Le vent, c’est simplement le talweg de mousson qui a soufflé à des pointes avoisinant les 100km/h. Nous sommes en moyenne sur des seuils en dessous de la vigilance de vents forts, « qui sont élevés à Mayotte. »

La vigilance a bien failli être levée en fin de journée de lundi, nous explique Bertrand Laviec, mais maintenue à l’issue d’une réunion du PC crise de la préfecture ce lundi matin : « Car les vents forts accentuaient la puissance des pluies. »

Niveau d’eau à peine reconstitués

Le rond point SFR inondé
Le rond point SFR inondé

Les cumuls d’eau ont été important : « Nous avons dépassé en 24h les 100 mm d’eau par m2, le records étant battu par Pamandzi avec 125mm d’eau, soit 125 litres d’eau par mètre carré en 24 heures. »

L’île est toujours en vigilance fortes pluies, mais les intempéries devraient se calmer peu à peu**, « avec un renforcement à la fin de la semaine par le repositionnement du talweg de mousson qui était descendu avec la dépression », indique Bertrand Laviec.

Les bulletins météo continuaient hier à afficher en gras les mesures à prendre pour économiser l’eau. « Nous sommes tranquille pour les semaines qui viennent, mais nous partons de niveaux très bas, il faut pouvoir tenir la saison sèche. Nous ne faisons que reconstituer les niveaux actuellement. »

Si en cours de journée de lundi, le calme était relatif à Mamoudzou, à Koungou, exposé au nord-ouest, les éléments étaient déchaînés. Mais la seule station météo est positionnée en Petite Terre, à l’aéroport de Pamandzi. « Je compte disposer dès que possible, 3 stations d’enregistrement supplémentaires : une à Longoni, une à Coconi, et une dans le sud de l’île », affirmait Bertrand Laviec.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

*Nous apprenons par un communiqué de la ministre des Outre-mer le décès d’un enfant à Sada à la suite des fortes pluies

**Bulletin de la nuit :

« L’environnement météorologique reste instable sur Mayotte. Le risque de fortes pluies, localement orageuses persiste. Les périodes d’accalmie ne présagent en rien la fin de cet épisode pluvieux ou orageux.
Localement, les fortes pluies sont accompagn.es de fortes rafales de vent.

Informations sur les pluies:
Au cours de la dernière heure, il a été relevé : 6.8mm à Dembeni, 6.6mm à Mamoudzou, 5.0mm à Pamandzi.
En 48 heures, il a été relevé : 206.4mm à Dembeni, 186.0mm à Vahibé, 149.4mm à Mzouazia, 133.6mm à Pamandzi.
Le prochain bulletin de suivi sera produit le mardi 2 février 2016 vers 06h locales

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here