31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 janvier 2022
AccueilEconomieCréation d’un Centre de Jeunes Dirigeants à Mayotte: mettre «l’économie au service...

Création d’un Centre de Jeunes Dirigeants à Mayotte: mettre «l’économie au service de l’homme»

« L’innovation commence par le partage ». Le ton de la nouvelle structure mahoraise, la 118e CJD en France, est donné : il s’agit de contribuer à l’émergence de jeunes dirigeants d’entreprise porteurs de valeurs peu répandues dans le secteur…

logotype-CJDSi la cassure avec leurs aînés n’est pas mise en avant, c’est qu’il y a dans la nouvelle génération de dirigeants d’entreprises une volonté de ne pas exclure, d’englober leur action dans l’ensemble existant et de le faire évoluer.

Pourtant, beaucoup de ceux qui avançaient défendre l’idéal républicain pour cultiver le copinage ou les « réseaux », ont malmené son image en allant jusqu’à corrompre cet idéal au plus haut degré de l’Etat… La République devient ce que l’on en fait. Les jeunes chefs d’entreprise ne sont donc pas en quête de nouvelles valeurs saines, mais souhaitent simplement les mettre en pratique.

C’est ainsi qu’est né sur le territoire le Centre des jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD). « C’est la plus vieille structure patronale de France, créée en 1938 par Jean Mersch », sous le sigle CJP, Centre des Jeunes patrons, indique celui qui l’a implantée à Mayotte, Mohamed Assani Abdou, comptable dans le cabinet A2C où il est associé.

Apolitique

Mohamed Assani Abdou : "nous devons identifier les potentiels de ce territoire"
Mohamed Assani Abdou : “nous devons identifier les potentiels de ce territoire”

Il a été motivé par son histoire personnelle : celle d’un jeune entrepreneur noyé dans une culture imprégnée d’ambition politique ou de carrières administratives à Mayotte. C’est la solitude assurée pour quelqu’un qui est la recherche d’autres valeurs, de lieux d’échange avec ses confrères : « impossible de se développer professionnellement et personnellement, alors que je cherchais à devenir un acteur économique responsable. »

Alors qu’il part suivre une formation à Paris, un de ses amis lui parle du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises : « j’ai rapidement décidé de l’implanter à Mayotte. » Elle est donc née le 6 novembre 2014, « c’est le 118e de France. Nous sommes apolitiques, sans logique de réseau comme on l’entend habituellement. Nous défendons l’économie au service de l’homme, des intérêts concrets. »

Ils sont 13 à avoir adhéré, dont la direction de la Chambre d’agriculture, de Électricité de Mayotte, mais on y trouve aussi des salariés qui ont une autonomie managériale. Porteurs des valeurs répondant au socle commun, ils ont tous été admis après entretiens. Cinq piliers font leur force, communs à tous les CJD : « réfléchir, expérimenter, se former, influencer en étant force de proposition et développer pour pérenniser. » La limite d’âge est de 45 ans pour prendre des fonctions électives au sein du mouvement.

« Un libéralisme responsable »

Depuis sa création en 1938, 80 000 entrepreneurs ont été formés par le CJD. Pas encore suffisant pour révolutionner l’esprit du monde économique de notre microcosme français apparemment… Le président actuel du CJD en France est Richard Thiriet.

Mohamed Assani Abdou illustre la philosophie de la maison : « si un entrepreneur se lance dans un secteur, on va lui présenter ceux qui sont déjà installés, on ne l’envisage pas comme un concurrent. C’est un libéralisme responsable, dans le sens de la liberté d’entreprendre, de penser, de se former. »

Le CJD est composé de 5 commissions : Recrutement et influence, Communication, Projets, Formation et Océan Indien.

Un modèle pour les jeunes

Le site du CJD
Le site du CJD

L’objectif principal est l’émergence de jeunes talents : « Nous devons identifier les potentiels du territoire et les accompagner vers les filières d’excellence entrepreneuriale ». Car encore trop peu de Mahorais s’orientent vers des écoles d’ingénieurs, essentiellement par manque de modèle, avec l’impression d’un travail impossible à fournir, et souvent par dévalorisation personnelle.

Le réseau, « au sens de partage des savoirs », doit ensuite prendre le relai pour suivre ces jeunes. « Nous devons être ‘créateur d’oxygène’ pour les jeunes entrepreneurs », comme le veut le slogan fédérateur du CJD.

Mayotte sera l’invitée d’honneur du Forum de la formation où seront présentes les CJD de la région les 6 et 7 novembre à Madagascar, « car avant de donner des leçons, il faut apprendre ».

Sous l’impulsion de ses adhérents, les premières actions sont déjà en cours avec une master class organisée le 3 juin au Centre universitaire de Dembéni, sur le thème du leadership.

Une révolution de vision à l’échelle de Mayotte et qui pourrait faire des émules. Elles ont une adresse mail à leur disposition : contact@cjd-mayotte.fr

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139521
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139521
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139521
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139521
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139521
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139521
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com