27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilFaits diversBFC : l’agence de Mamoudzou évacuée par la police

BFC : l’agence de Mamoudzou évacuée par la police

Les forces de l’ordre sont intervenues pour évacuer le personnel non-gréviste de l’agence BFC de Mamoudzou, ce mardi matin. «Devant la dégradation des conditions de sécurité», la direction avait solliciter l’intervention de la police. De nombreux clients souhaitaient entrer dans l’agence et le climat devenait trop tendu. Pour ramener le calme, décision a été prise de fermer l’agence et de faire sortir les non-grévistes qui permettent son fonctionnement malgré le mouvement social.

La direction évoque un «principe de précaution» qui a conduit à maintenir l’agence fermée pour le reste de la journée.

Alors que le conflit semble sans fin, l’ambiance autour de l’agence de Mamoudzou est de plus en plus tendue. Une demande de recours à une médiation de la DIECCTE n’est toujours pas acceptée par les grévistes qui reprochent à la direction de ne pas mener de véritables négociations.

La majorité des DAB de l’établissement bancaire fonctionnent toujours normalement.

Enfin, la direction de la banque a tenu à démentir «formellement» dans un communiqué «avoir une quelconque relation avec le Medef de Mayotte et ne comprend pas les accusations portées».

1 COMMENTAIRE

  1. 765445 732543A quite informationrmative post and lots of really honest and forthright comments made! This surely got me thinking a great deal about this problem so cheers a whole lot for dropping! 399055

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.