27.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilorangeLe maire de Mtsangamouji prêt pour un éventuel nouveau scrutin

Le maire de Mtsangamouji prêt pour un éventuel nouveau scrutin

Le rapporteur du Conseil d’Etat a demandé de confirmer la décision du tribunal administratif de Mayotte. On se dirige donc vers une invalidation du scrutin municipal à Mtsangamouji. Verdict dans moins de 3 semaines. Le maire se dit serein.

Said Maanrifa Ibrahima, un maire prêt pour un éventuel nouveau scrutin municipal
Said Maanrifa Ibrahima, un maire prêt pour un éventuel nouveau scrutin municipal

La décision sera définitive et scellera le sort de l’actuel conseil municipal de Mtsangamouji. Le Conseil d’Etat doit rendre sa décision sur l’invalidation du scrutin dans la commune dans moins de trois semaines, après avoir instruit le dossier ce mardi. Le maire actuel, Said Maanrifa Ibrahima, avait fait appel de la décision rendue par la décision du tribunal administratif de Mayotte à la fin du mois de juin.

A l’issue du scrutin des 23 et 30 mars 2014, une seule petite voix séparait Said Maanrifa Ibrahima (UMP) et Madi Issouf Moula (Alliance). Mais une irrégularité avait été soulevée portant sur 11 signatures remplacées par une croix qui renversait le résultat des élections.
L’avis du rapporteur étant généralement suivi, il est probable que le conseil d’Etat amène les électeurs de Mtsangamouji à retourner aux urnes.

Said Maanrifa Ibrahima attend la décision et il est prêt. «Depuis qu’on est installés, on est en campagne», a-t-il expliqué au JDM hier, alors qu’il prenait part au déplacement du président de conseil départemental chez son voisin de Tsingoni. «Cette victoire à une voix était très fragile et on pouvait facilement imaginer que le scrutin allait être constesté. Mais je suis serein ou plutôt nous sommes sereins. Avec mon équipe, on est soudés et on se bat tous les jours pour notre commune.»

Des chantiers et des projets

Said Maanrifa Ibrahima, entroué par la 1ère vice-présidente du conseil départemental Fatima Soufou et par le maire de Tsingoni Mohamed Bacar, ce jeudi
Said Maanrifa Ibrahima, entroué par la 1ère vice-présidente du conseil départemental Fatima Soufou et par le maire de Tsingoni Mohamed Bacar, ce jeudi

Et le maire de citer les chantiers en cours ou en projet. Après la réfection de la route abîmée par le cyclone Hellen et la fin du chantier à Mliha entamé par l’équipe précédente, Said Maanrifa Ibrahima évoque la bibliothèque de Chembényumba, les travaux d’aménagement du plateau polyvalent de Mtsangamouji (avec le département), la réalisation d’axes routiers à Mtsangamouiji Hauts et Chembenyumba depuis la semaine dernière.

Pour le village de Mtsangamouiji, le maire veut construire un marché rural (8M€) et à Mliha, une maison de la pêche à Mliha (un projet ancien endormi). Mais il insiste surtout sur deux grosses réalisations qu’il souhaiterait voir émerger. Le premier est une maison des jeunes à Chembenyumba (2M€). La phase de croquis et d’études se termine et la recherche de financements est lancée. Et enfin, il veut une salle des fêtes à Mtsangamouji, un autre projet évoqué depuis longtemps.

Une équipe de combat

La mairie de Mtsangamouji
L’hôtel de ville de Mtsangamouji

La commune, comme beaucoup d’autres, va aussi devoir s’attacher à travailler sur ses écoles. «Les travaux sur un groupement scolaire ont commencé il y a 3 semaines, ils portent sur 9 classes et la création d’un réfectoire. Et les études avancent pour d’autres classes», indique le maire.

Bref, c’est effectivement une municipalité de combat qui s’apprête à repartir à la bataille électorale. «Les résultats des élections européennes et des départementales nous ont été favorables», explique le maire qui espère que cette dynamique portera aussi son équipe. «On est en position de force pour remporter un éventuel nouveau scrutin», espère-t-il.
Mais une élection, surtout à Mayotte, n’est jamais gagnée d’avance et ce sont aussi des opposants mobilisés qu’il devra affronter.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance jaune pour les Orages aussi

0
Depuis ce week-end et ses grandes marées, Mayotte est placée en vigilance jaune vagues submersion. Météo France vient de rajouter une vigilance jaune pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.