Interdiction de la commercialisation de certains requins à Mayotte

0
70

Le préfet de Mayotte a signé un arrêté interdisant la commercialisation de certaines espèces de requins qui présentent un risque sanitaire. Il s’agit des requins gris, baleiniers, tigres, bouledogue, griset et du requin marteau. Sont autorisés les requins à peau bleue, pélagique et mako, ainsi que le requin à peau soyeuse s’il est pêché dans les eaux territoriales ou la Zone économique exclusive.

Un requin de 400 kg ramené de la pêche par le président de la fédération française de surf
Un requin de 400 kg ramené de la pêche par le président de la fédération française de surf

En effet, ce risque est identifié depuis la fin des années 1990 à Madagascar où des cas d’intoxication liée à la consommation de requin tigre et bouledogue ont été rapportés en novembre 2013 et février 2014. La proximité de la grande île impose de prendre des mesures locales de protection des consommateurs. Certaines espèces sont en effet susceptibles de circuler entre les deux îles ou d’être importées. A ce jour, les déclarations de capture des professionnels ne font pas état de pêche de requins.

En janvier 2015, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a actualisé son avis, publié en août 2014, sur la contamination des requins par des ciguatoxines.

L’arrêté signé le 23 avril 2015 est publié au registre des actes administratifs de la préfecture de Mayotte et sur le site Internet de la direction de la mer Sud océan Indien depuis le 24 avril.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here