Le cadavre assis de Petit Moya livre un peu de son mystère

0
141

L’autopsie a été pratiquée ce mercredi sur la dépouille de l’homme retrouvé dimanche sur la plage de Petit Moya sur Petite Terre. L’examen était très attendu par les enquêteurs et il permet de faire avancer les investigations.

Les plages de Moya avec des beachages réguliers de kwassas
Les plages de Moya avec des beachages réguliers de kwassas

L’autopsie a révélé des éléments qui ne se voyaient pas à l’examen extérieur : l’homme n’est pas mort d’un traumatisme crânien, contrairement à ce que des plaies importantes pouvaient laisser supposer. «Le décès est lié à une hémorragie interne massive déclenchée par une très grosse fracture du bassin», indique Joël Garrigue, le procureur de la République au JDM.

Reste à savoir maintenant quand cette fracture est intervenue. Les enquêteurs sont parvenus à recueillir des témoignages, à Anjouan, de personnes qui ont assisté à l’embarquement des passagers du kwassa. Selon ces personnes, la victime ne montrait alors aucun signe de blessures.

L’hypothèse de l’accident

Ce mercredi soir, les enquêteurs orientent donc leur hypothèse vers un accident qui serait intervenu au moment de l’accostage à Mayotte. La victime aurait pu être très violemment frappée par la barque lors d’une fausse manœuvre ou à cause d’une vague qui aurait projeté le kwassa sur elle. Dans ce scénario, les autres passagers l’auraient alors amené sur la plage et déposé contre un rocher, expliquant sa position assise.

Les enquêteurs espèrent encore retrouver des passagers qui ont fait ce triste voyage pour disposer de témoignages qui pourraient confirmer ou non cette thèse.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here