27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 décembre 2021
AccueilEconomie« Aujourd’hui Mayotte ne tourne plus le dos à la mer »

« Aujourd’hui Mayotte ne tourne plus le dos à la mer »

La délégation du Comité national de pêche en visite trois jours à Mayotte a trouvé une situation sinistrée, « des conditions de travail inhumaines ». Sortir la pêche et l’aquaculture de la CAPAM et offrir un relai au national, voilà les deux grands axes de travail.

Gérard Romiti, président du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins
Gérard Romiti, président du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins

On aimerait que ce soit une prise de conscience collective, jusqu’à l’Hexagone : la France a oublié que les grandes conquêtes furent maritimes, que des richesses passées, présentes avec la pêche, et à venir avec les énergies renouvelables ou les métaux, sont issues des fonds marins et qu’elle reste un moyen d’échange commercial privilégié.

Un ministère que François Hollande avait annoncé vouloir remettre à l’honneur, le dernier ministre de la mer fut Dominique Perben, supprimé lors de l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Elysée en 2007. Ne subsiste qu’un secrétariat d’Etat.

Mayotte est un peu à l’image de notre République, en pire : entièrement entourée de mer, sa pêche et son aquaculture sont englobées dans une gestion collective avec l’agriculture. Deux branches aux problématiques totalement différentes, la seconde demandant un désenclavement local et un dégagement de fonciers, quand la première souffre de manque de structuration interne et de représentativité au plan national et européen au regard de la politique commune des pêches.

“La pêche et l’aquaculture sortent de la CAPAM en 2017”

Une forte proportion de pêcheurs artisanaux à Mayotte
Une forte proportion de pêcheurs artisanaux à Mayotte

L’arrivée du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins n’a d’autres priorités que faire porter à Paris la voix des pêcheurs mahorais : « j’avais de la situation une vision toute parisienne. Je n’ai d’ailleurs vu que la partie émergée de l’iceberg pendant ce séjour », commentait Gérard Romiti le président du Comité national des pêches, venu pour trois jours avec Hubert Carré, son directeur.

Après avoir visité les principales installations de pêche et constaté leur côté rudimentaire, « un site de débarquement proche d’un ruisseau nauséabond, des conditions de travail inhumaines », la délégation nationale a signé ce vendredi une charte avec la CAPAM (Chambre d’agriculture, de la pêche et de l’aquaculture de Mayotte) pour qu’un Comité local de pêche soit créé, «et que la pêche et l’aquaculture sortent de la CAPAM, dès 2017. Les pêcheurs doivent voler de leurs propres ailes et participer ainsi aux élections professionnelles pour élire leurs représentants légaux au Comité. Aujourd’hui, Mayotte ne tourne plus le dos à la mer », précise Gérard Romiti.

Il faut mettre en place les fondations d’une structuration professionnelle locale avec des permis mixtes d’exploitation pour les barques de plus de 10 m et des ports de débarquement, « et qui prenne en compte la réglementation européenne avec ses complexités ».

Sur place, le président du Comité a également noté un manque de confiance entre les services de l’Etat, les professionnels et les élus qui n’aide pas à l’avancement des dossiers.

Mayotte souffre donc d’un manque de représentativité au plan national et européen, « un sujet que je vais aborder avec le secrétaire d’Etat à la Mer que je rencontre le 10 mai ». Avec pourquoi pas un déplacement à Mayotte…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE CHICONI (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Commune de Chiconi (976) Contact : Youssfou MADJINDA, 1 place de la Mairie, 97670 Chiconi, FRANCE. Tél. +33 269648411.Fax +33 269623049.Courriel : youssfou.madjinda@villedechiconi.fr. URL...

VILLE DE MTSANGAMOUJI (976)

VILLE DE KOUNGOU (976)

AVIS

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.