27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilEducationCes apprentis bouchers mahorais qui épatent la métropole

Ces apprentis bouchers mahorais qui épatent la métropole

Si l’on en croit la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), Mayotte va bientôt se doter de la crème des bouchers ! Les 6 étudiants (ils étaient 15 au départ), qui sont actuellement en Centre de formation d’Apprentis (CFA) viennent de subir leur premier examen blanc, « une sorte de point d’étape », traduit Patrick Chauvin, le directeur de la Chambre.

Omar Djoundy parmi les 6 élèves
Omar Djoundy parmi les 6 élèves

Un bilan autant pour les élèves que pour la structure puisque c’est la première fois qu’une telle formation a lieu à Mayotte.

Partant du constat d’un déficit de bouchers sur l’île, mais aussi en métropole, « 6000 postes vacants », la CMA est restée sur sa logique « une formation-un métier-un emploi ». Les échecs répétés des étudiants en première année en métropole les ont incité à monter 17 mois de cours et formation à Mayotte, et un dernier mois en métropole pour finaliser la préparation à l’examen.

Un examen qu’ils passeront en juin dans la Nièvre, grâce à un partenariat avec l’académie de Dijon, et après une série de visioconférences avec des bouchers recruteurs de métropole. Et ces conditions d’examen étaient reproduites lors d’un examen blanc à la fin du mois d’octobre pour les élèves apprentis, « avec une double correction, garantissant du côté de la métropole l’anonymat des candidats ».

Plus intense

Patrick Chauvin et Jean-Denis Larroze
Patrick Chauvin et Jean-Denis Larroze

Et les résultats sont au delà de toute attente : « les deux examinateurs métropolitains, dont le président de la Fédération des bouchers de la Nièvre, ont trouvé le niveau pratique des élèves supérieur à tout ce qu’ils avaient vu en métropole en matière de CAP ! ».

Et les résultats à l’écrit de ces 4 filles et 2 garçons ne sont pas mal non plus, avec une notation mahoraise plus sévère que la métropolitaine : la moyenne générale de 11 cache deux bons élèves qui dépassent les 13 sur 20. La meilleure, Fatima, verra ses résultats affichés dans l’ensemble des Chambres consulaires.

Pourtant Mayotte est pénalisée ne pouvant proposer un apprentissage comme cela se fait en métropole : « là-bas, ils sont salariés et donc sous les ordres d’un patron. Ici, le référentiel des cours est le même qu’en métropole, avec un renforcement dans les matières où les élèves ont des lacunes, mais ils ne partent que 14 heures par semaine en formation pratique chez Sodifram et Bourbon distribution ».

Deuxième session

Fatima Bahedja réunit les meilleurs notes
Fatima Bahedja réunit les meilleurs notes

Ce condensé d’apprentissage pourrait être la clef du succès, mais il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions, et Patrick Chauvin, tout en étant fier de ce résultat préfère rester prudent : « attendons les examens de fin d’année, et surtout la qualité de la deuxième session d’apprentis bouchers. »

Celle-ci commencera le 12 janvier, mais les candidats intéressés doivent déjà s’inscrire* pour les 18 mois de cours et formation intensifs, « et un boulot au bout ! », rappelle Jean-Denis Larroze, vice président de la CMA.

Il en profitait pour annoncer 4 avancées avec la création d’un Pôle excellence de formation en cours en janvier qui a impliqué l’achat de 3 salles à l’étage de la CMA aux Hauts Vallons avec l’appui de l’Etat, et d’ailleurs tant qu’ils y sont, l’achat de l’ensemble du bâtiment SCII avec demande de fonds européens à la clef, le processus de certification ISO 26 000 « puisque nous allons accueillir et suivre le jeune de façon spécifique lorsqu’il est en métropole ».

Une réussite collective pour le président Djoundy et les cadres formateurs qui remerciaient la Dieccte (Direction du travail et de l’emploi) et leurs partenaires de la grande distribution.

Petit détail utile, une fois le CAP boucherie en poche, ils pourront travailler également dans un abattoir, « dont l’un doit se créer avec Volaille Soleil Mayotte et un autre à Fort Dauphin à Madagascar », conclut Jean-Denis Larroze.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

*CMA au 0269 60 97 20

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.