Tenue de gala pour la rentrée du rugby mahorais

0
207

Yannick Jauzion, Laurent Cabannes, Cédric Desbrosses, Sylvain Dispagne… Quelques grandes figures du rugby français sont attendues à Mayotte la semaine prochaine à l’occasion d’un match et d’une soirée de gala avec l’association Rugby french flair. Des opérations seront aussi organisées avec des jeunes. Entretien avec Julien Pages, chargé du développement au Comité territorial de rugby de Mayotte. Il évoque l’événement mais aussi le redémarrage du championnat le week-end dernier.

Soirée de gala du rugby mahorais le samedi 29 novembre
Soirée de gala du rugby mahorais le samedi 29 novembre

Le JDM : Le comité territorial de Mayotte organise pour la 1ère fois une soirée de gala. Pourquoi un tel événement ?
Julien Pages : Le comité a été contacté par l’association «Rugby french flair» qui regroupe d’anciens joueurs pros et sélectionnés en équipe de France. Depuis 4 ans, ils organisent un voyage annuel «rugby et solidarité» basé sur des actions à destination des enfants. Jusqu’à présent, ils partaient en Amérique du Sud et cette année, ils voulaient changer. Comme Cédric Desbrosses, un ancien de l’équipe de France connaissait bien Mayotte pour y avoir vécu pendant 2 ans, il a proposé un déplacement dans l’océan Indien.
L’association va donc organiser un voyage en deux temps : d’abord un séjour à Madagascar, avec l’ambassade France et la fédération malgache, pour mener à bien des opérations auprès des jeunes. La 2e partie du voyage se passe à Mayotte, pour nous aider à faire parler du département et de sa jeunesse.

Le JDM : Qu’est-ce qui est prévu pour ce déplacement mahorais ?
Julien Pages : Ces grands noms du rugby seront présents auprès des jeunes et notamment des scolaires, le jeudi. Ils participeront ensuite à un match de gala*face à une sélection mahoraise. Quatre ou cinq joueurs de chaque équipe auront la chance de jouer face à eux. Et puis, le 3e volet du voyage sera donc la soirée de gala, un projet qu’on avait en tête depuis un moment. Les bénéfices nous permettront de financer nos déplacements dans la région et des journées d’initiation.

Thierry Louvet, ancien joueur de rugby à XV et aujourd'hui entraîneur, lors d'une opération auprès d'enfants  de l'asso Rugby French Flair en Amérique du Sud
Thierry Louvet, ancien joueur de rugby à XV et aujourd’hui entraîneur, lors d’une opération auprès d’enfants de l’asso Rugby French Flair en Amérique du Sud

Le JDM : Cet événement intervient au moment où la saison vient juste de redémarrer avec les matchs de la 1ère journée le week-end dernier. Comme se présente-t-elle?
Julien Pages : Nous avons une baisse des effectifs dans les équipes séniors. Cinq équipes participent au championnat cette année contre six l’an dernier. C’est vrai que le rugby, à Mayotte, a toujours connu des hauts et des bas. Mais on espère maintenir l’effectif chez les jeunes avec des échéances de performance sur des tournois à Mada et à La Réunion.
Et on a tout de même de bonnes surprises avec un jeune qui a intégré le centre de formation de La Réunion et une jeune fille qui vient d’entrer au centre de formation de Rennes.

Le JDM : A ce propos, comment se porte le rugby féminin ?
Julien Pages : On attend de faire le point sur les effectifs et on a 2 clubs qui continuent de s’entraîner. Là encore, on a une échéance avec une sélection féminine qui doit partir jouer au Port, à La Réunion. A défaut d’avoir beaucoup de clubs, on fonctionne sur des rassemblements pour qu’elles puissent toutes s’entraîner.

Le JDM : Le rugby semble avoir du mal à enclencher une dynamique à Mayotte ?
Julien Pages : On est en concurrence avec les autres sports et chacun essaie de tirer son épingle du jeu. Le rugby est un sport relativement neuf à Mayotte avec 20 ans de présence alors que les autres sports sont pratiqués depuis beaucoup plus longtemps. Mais on accentue notre effort vers la jeunesse.
On est confronté à des difficultés financières et à un manque de moyens en bénévoles. Trouver des enfants qui ont envie de jouer au rugby toute l’année, à Mayotte, ce n’est pas le problème. Après, il faut les encadrer. Plus on trouve d’adultes passionnés, plus on pourra intégrer des jeunes.
Entretien réalisé par Rémi Rozié

*Pour s’inscrire à la soirée de gala, appeler le 0639. 69.48.92.
Le match de gala est prévu pour le samedi 29 à Chiconi à partir de 15 heures

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here