27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 28 janvier 2022
AccueilslideLe BSMA « dans un pessimisme raisonnable »

Le BSMA « dans un pessimisme raisonnable »

Lorsqu’on est un organisme de formation, il faut sans arrêt adapter ses cursus, surtout que des tendances sont inquiétantes. C’est le but du Conseil de perfectionnement du BSMA qui se tenait ce mercredi matin à Combani.

Issoufi Ahamada (CG), Philippe Laycuras et Stéphane Guillaume-Barry
Issoufi Ahamada (CG), Philippe Laycuras et Stéphane Guillaume-Barry

A Mayotte, le marché de l’emploi est contraint, 36% de chômeurs officiels, 50% d’officieux, et l’avenir jamais très clair… comme le traduit le chef de corps du BSMA Stéphane Guillaume Barry, « en étant pessimiste raisonnable, le pire n’est jamais décevant ! »

Le Conseil de perfectionnement du Bataillon du Service Militaire Adapté, qui se tient chaque année avait lieu ce mercredi matin. C’est sa feuille de route, dresse un bilan de l’activité de l’année, et projette les bientôt 525 jeunes qui ont choisi la voix d’une année sous les drapeaux pour se former. Il se tient en présence de l’Etat, des acteurs de l’éducation et de la formation professionnelle et de l’insertion.

Une seule formation qualifiante est proposée, domaine plutôt échu à l’Education nationale, surtout du préqualifiant « plus adapté à nos jeunes » indique le chef de bataillon Benjamin Soubra. Le contrat impose en effet un quotta de 40% de jeunes illettrés à Mayotte.

Les mauvaises habitudes reviennent au galop

Les décisions à prendre reposent sur un postulat : « maintenir la performance de plus de 80% d’insertion, en formation qualifiante et rémunérée ou en emploi ». Leur réussite repose sur la « militarité » et sa rigueur, l’éducation au savoir vivre et l’employabilité. Mais ces causes sont aussi un challenge : pérenniser cette éducation sur la durée, les jeunes reprenant rapidement de mauvaises habitudes, « le stagiaire qui sort du BSMA n’est pas un produit fini ! » s’exclame le lieutenant colonel. Une réflexion est en cours sur un suivi à 6 mois après la sortie.
SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Autre réflexion qui portait débat ce mercredi matin à Combani, « la capacité de création d’emplois de l’économie locale est inférieure à la quantité d’individus qui arrivent sur le marché de l’emploi ! » notait Yves Mayet, IEDOM. C’est une des raisons de la mobilité, « 50% de nos jeunes quittent l’île » indiquait Benjamin Soubra.

Une tendance inquiétante était soulignée : de moins en moins de jeunes se présentent aux portes du Bataillon. « Beaucoup n’ont pas la carte d’identité »… le taux d’immigration étant constant, il faut creuser les motivations des mahorais concernés, et comprendre cette désaffection, « beaucoup sont médicalement inaptes ».

5 décisions pour l’année à venir

Exposé du chef de bataillon  Soubra
Exposé du chef de bataillon Soubra

Les grandes décisions de ce Conseil de Perfectionnement touchent à la certification des formations, « en dehors de l’aquaculture, nous n’irons pas forcément chercher de qualification pour des jeunes qui ne peuvent y accéder ». En revanche, c’est une tendance inverse vers la qualification pour les cadres en charge d’une instruction spécifique.

La branche menuiserie aluminium sera amenée à se décentraliser vers les entreprises montantes pour former efficacement les stagiaires. La branche aquacole est toujours considérée comme à fort potentiel, mais le financement de la formation nécessitera de l’adosser l’année prochaine au Schéma directeur du développement de l’Aquaculture du Conseil général.

Enfin, le secteur qui devrait être moteur de l’économie mahoraise, l’agriculture, est encore en sommeil, « mais certains jeunes sont motivés. Si nous avons pris la décision de ne pas encore relancer la filière, nous leur donnons une chance à travers une formation en petits machinismes agricoles et en transformation alimentaire qui leur permettra de poursuivre une formation et décrocher un emploi en métropole où ce métier est en tension ».

C’était le dernier Conseil de perfectionnement au BSMA de Mayotte pour le colonel Guillaume Barry qui part vers ses cieux champenois.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Interstats, Mayotte, délinquance, Gérald Darmanin

Chiffres de la délinquance : les violences familiales toujours en forte hausse...

139521
Les chiffres Interstats sur l’évolution de la délinquance en France sur l’année 2021 sont sortis, ils intègrent cette fois les Outre-mer. Autrefois oubliée des statistiques, Mayotte se fait hélas sa place en tête du classement. En soulignant un phénomène de société dont doivent se saisir les élus
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
élections, présidentielles, parrainage, Mayotte

Top départ de la course aux parrainages pour les candidats à l’élection présidentielle

139521
Ce 27 janvier débutait l’ouverture officielle de l’envoi des parrainages au Conseil constitutionnel par les élus. Toute une organisation à respecter au pied du bulletin, sans rétractation possible
COI, Jean-Yves Le Drian

Renforcement de la coopération entre les Etats membre de la COI

139521
La France exerce la présidence de la Commission de l’océan Indien (COI) de mai 2021 à février 2022. C'est à ce titre que le conseil des ministres a approuvé ce mercredi une évolution de l'accord de coopération entre les 5 pays membre
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139521
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139521
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139521
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com