26.8 C
Mamoudzou
mercredi 24 avril 2024
AccueilEconomieDifficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile.

Sur un budget d’un milliard d’euros en 2022, le CHU de La Réunion accuse un déficit de 50 millions d’euros. Les faits ne sont pas nouveaux, en 2019 un rapport d’information de la Délégation aux Outre-mer faisait état de « graves difficultés mettant en cause le fonctionnement du CHU de La Réunion ». Étaient pointées des difficultés budgétaires importantes, et « la mise en place d’un plan de retour à l’équilibre qui se fait au prix des fermetures de sites, l’apparition de tensions sociales au sein de l’hôpital et de la population ».

Rebelote ce mardi 20 février, où le même déficit de 50 millions d’euros était constaté, auxquels s’ajoutaient 37 millions d’euros de charges sociales du personnel impayées.

L’année dernière déjà, la présidente de Région Huguette Bello était montée au créneau sur un défaut de participation du gouvernement de 12 millions au titre du Ségur de la Santé, et sur « l’aide apportée à Mayotte de 15 millions d’euros ».

Cette fois, selon nos confrères de Mayotte la 1ère, était notamment pointée une dépense non remboursée de 10 millions d’euros au titre des Evasan (évacuations sanitaires) depuis notre département.

Les Evasan des assurés sociaux étant pris en charge par la Sécurité sociale, il faut comprendre qu’on parle là du transport sanitaire des non affiliés. Pourtant, renseignement pris auprès de l’ARS, ces patients sont pris en charge par l’AME, l’Aide Médicale d’Etat, donc sur financement Etat, qui n’existe pas hélas à Mayotte, mais qui fonctionne à La Réunion.

Par ailleurs, Mayotte ne peut que déplorer une situation qui découle d’un sous-investissement dans la capacité de soins de son CHM qui date de l’accaparement par le CHU de La Réunion de l’enveloppe du Fonds d’Intervention Régional (FIR) au détriment de Mayotte, dénoncé en 2017 par l’IGAS, l’Inspection Générale des Affaires sociales. « La mission IGAS pointait ainsi que Mayotte ne recevait que 7,5 % au maximum des crédits de l’enveloppe FIR océan Indien, quand l’ARS revendiquait en 2016 un ‘rééquilibrage’», rappelait le Sénat dans un rapport. Ce qui avait provoqué une levée de bouclier à Mayotte, et la création d’une ARS de plein exercice, avec comme heureux corollaire, le triplement des crédits destinés à Mayotte.

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Marie Guévenoux, Mayotte, projet de loi, Place-nette

« Mayotte Place-nette » : le point de Marie Guévenoux à J+ 8

0
Bien que l’on ait affaire à une ministre impliquée, le piège de communiquer sur des premiers résultats fragiles au regard de la connaissance des enjeux du territoire par sa population pourrait s’avérer contreproductif
maternité, sage-femme, parturiente, effectifs, grossesse, bébé

Bébé mort-né : des grossesses mais pas assez de suivis

0
Vendredi dernier, un bébé né dans une ambulance est décédé, malgré les gestes prodigués pour le réanimer
Conciliateur de justice, Mayotte

Tribunal judiciaire : Une automobiliste percute accidentellement une fillette de 7 ans

0
C’est le genre d’histoire dont les conséquences sont à la fois dramatiques pour la victime et sa famille mais aussi pour le mis en cause. D’aucuns appellent ça des faits de vie, d’autres des drames de la vie. Dans les accidents mortels involontaires l’accusé est souvent tout autant meurtri que la famille de la ou des victimes.
Europe, FEDER, FSE, Mayotte

Fonds européens : Mayotte danse-t-elle avec les millions ?

0
Cela fait longtemps que nous n’avons pas parlé de fonds européens tant les sujets sécuritaires, hydrique, sanitaires, envahissent les rédactions. Dans un communiqué, le préfet se veut rassurant sur leur consommation, et surtout, leur paiement

Laver son linge sale familial devant le tribunal

0
Un homme comparaissait hier pour harcèlement d’une personne étant ou ayant été conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité sans incapacité et ayant entrainé une dégradation des conditions de vie entrainant une altération de la santé

Recent Comments