27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilEnvironnementAlain Bougrain Dubourg salue en Mayotte "un haut lieu de la biodiversité...

Alain Bougrain Dubourg salue en Mayotte « un haut lieu de la biodiversité française »

A l’occasion de la clôture du projet européen LIFE BIODIV’OM (2018-2024) coordonné par la Ligue de protection des oiseaux (LPO), plusieurs associations de protection de la nature et leurs partenaires se sont réunis la semaine dernière à La Réunion. Le but était de faire le bilan en matière de protection des espèces menacées dans les territoires d’Outre-mer.

Les territoires d’Outre-mer concentrent près de 80% de la biodiversité française et 90% des espèces menacées sont présentes dans les Outre-mer. « On aurait dû organiser ce congrès à Mayotte mais vu le contexte que connait ce territoire en ce moment nous avons préféré nous rabattre sur l’île de La Réunion. Aussi nous sommes entièrement solidaires avec les habitants de Mayotte », indique Alain Bougrain Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux.

Ainsi durant 3 jours, du 7 au 9 février, les associations de protection de la nature ont présenté leurs résultats à l’image du GEPOMAY dont le président de la LPO a salué le travail, « Le GEPOMAY a réalisé un travail considérable en restaurant plusieurs sites d’alimentation et de reproduction favorables au héron Crabier blanc, dont les effectifs ont presque quadruplé depuis 2018. Ce sont environ 130 couples maintenant présents à Mayotte qu’il faut continuer à protéger ». En effet, le GEPOMAY a mené plusieurs actions notamment contre les activités agricoles illégales ou encore la lutte contre les rats.

Le président de la LPO, Alain Bougrain Dubourg

A La Réunion également, la SEOR et le Parc national se sont mobilisés pour protéger l’Echenilleur de la Réunion, plus connu sous le nom de Tuit-tuit. « Le nombre de couples recensés de cet oiseau en danger est ainsi passé de 37 en 2018 à 55 en 2023, soit 50% d’augmentation », se félicite Alain Bougrain Dubourg.

Aussi, forte de ces bons résultats, la LPO compte continuer et élargir son champ d’action en faveur des espèces protégées. « Quand nous avons lancé le premier LIFE BIODIV’OM et sollicité des fonds auprès de l’Union européenne, Bruxelles était réticente à élargir des aides au-delà des frontières de l’Europe et notamment dans les territoires français d’Outre-mer… Toutefois, la Commission européenne a quand même consenti à ouvrir une ligne budgétaire. Ce sont ainsi 5,5 millions d’euros qui sont financés dans le cadre du programme Life BIODIV’OM pour les 5 DROM ! », se réjouit le président de la LPO. Cette somme sert en effet au financement de personnels mais aussi et surtout à mener des actions sur la biodiversité.

Un troisième LIFE BIODIV’OM élargi à la Polynésie française

Ce congrès, qui s’est tenu à la Réunion pour faire le bilan du deuxième LIFE BIODIV’OM, a été très positif aux dires d’Alain Bougrain Dubourg, puisqu’un troisième programme est déjà en préparation. « Tous les acteurs de la biodiversité ont été à l’écoute durant ce congrès de restitution des résultats. Chacune des associations est venue présenter son rapport, faire un état des lieux, et rendre des comptes… Il y a eu de l’émulation, de la confiance et de la créativité. Aussi nous allons continuer nos travaux et poursuivre les actions que nous avons engagées car face aux changements climatiques et à la dégradation des habitats naturels, les enjeux de conservation y sont aujourd’hui prioritaires. Ainsi, en octobre prochain, nous allons retourner devant la Commission européenne pour demander le financement d’un troisième LIFE BIODIV’OM », insiste l’ancien animateur de télévision.

De nombreux échanges ont eu lieu durant trois jours

L’objectif de ce nouveau programme sera d’une part de continuer à protéger les espèces dans les 5 DROM, mais aussi élargir cette protection à celles présentes dans le Pacifique. « Nous voulons associer la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française… afin qu’ils deviennent eux aussi éligibles à ce programme ». La LPO et l’association Manu-SOP y poursuivront notamment leur investissement aux îles Marquises pour tenter de sauver de l’extinction le Monarque de Fatu Huva, l’oiseau le plus menacé du territoire français qui compte à peine une vingtaine d’individus sauvages.

Enfin, même si ce congrès n’a pas pu se dérouler dans le 101e département français, pour Alain Bougrain Dubourg ce n’est que partie remise, « Mayotte est un haut lieu de la biodiversité française … J’aurais sans doute l’occasion, lors de ma prochaine visite à Mayotte, d’inaugurer notamment un projet de refuge ».

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille
Météo France, Mayotte, collinaire

Météo : prévisions de pluviométrie rassurantes, mais températures records

0
Si la retenue collinaire de Dzoumogné nous a rassurés sur son bulletin de santé, celle de Combani attend encore un avis médical de bon rétablissement. Météo France Mayotte affiche l’optimisme de ces prévisions jusqu’au mois de mars. Côté température, le bilan sur 2023 est inquiétant avec de nouveaux records battus. On continue à avoir de la fièvre, et pas seulement dans la rue

Recent Comments