28.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueilEducationLes enseignants du lycée de Dzoumogné solidaires de leur collègue violemment agressé...

Les enseignants du lycée de Dzoumogné solidaires de leur collègue violemment agressé à Koungou

Ils parlent de "tentative de meurtre" et expliquent ne pas avoir reconnu leur collègue victime de coups de fer à béton après avoir été extirpé de force de son véhicule. 

C’était une agression d’une grande violence que nous avions relayée, également parce qu’aucun secours ne pouvait accéder à la pointe de Koungou où cet enseignant réside, la zone étant en plein chaos sous le joug de délinquants prêts à tout. La plaie au crâne d’environ 15 cm sans parler de sa profondeur avait provoqué de grosses pertes de sang, et ce n’est qu’en après-midi, une voiture banalisée de gendarmes passant par-là, qu’il avait pu être acheminé par un voisin et dûment escorté jusqu’au CHM. Malgré les multiples appels des voisins au 17 et au 15, ces forces de l’ordre bienvenues découvraient la situation…

Un contexte que les habitants de Koungou ne connaissent que trop bien, étant les proies régulières de ces agressions de jour comme de nuit, sans protection, nous l’avons suffisamment rapportée, un coursier et un cadre de la mairie de Koungou en ayant fait les frais. Une mairie qui a dû d’ailleurs fermer ses portes pour préserver ses agents.

Violences, Mayotte
Pierres et fer à béton ont fait exploser les vitres avant que l’automobiliste soit agressé

Ce lundi noir, l’enseignant avait été caillassé au volant de sa voiture, vitres explosé, il avait été extirpé du véhicule et frappé de multiples fois avec des fers à béton. « Je ne sais pas comment je suis revenu chez moi au volant de ma voiture », nous avait-il indiqué. Un voisin l’avait filmé, une vidéo postée sur les réseaux sociaux qu’on découvert avec horreur ses collègues de travail du lycée de Dzoumogné. « Nous ne l’avons pas reconnu tellement la violence de ce qu’il a vécu l’a marqué », rapportent-ils en expliquant vouloir témoigner de leur solidarité.

Une fois la sidération passée, « la colère nous a submergé. Gérard a été victime d’une tentative de meurtre en essayant de se rendre sur son lieu de travail où chaque jour il enseigne le français et l’histoire/géographie afin d’accompagner ses élèves pour en faire des citoyens instruits et éclairés ».

Ils rendent hommage « à son courage », « lui qui a failli mourir en essayant de remplir ses missions d’éducateur » : « La situation actuelle nous empêche de nous rencontrer et même d’aller le voir pour lui montrer notre soutien mais nous voulons témoigner de notre colère face à cette situation dans un territoire que nous aimons et que nous voyons s’enfoncer peu à peu dans la violence et l’incompréhension. Gérard, nous sommes avec toi… »

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments