27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilFil infoAprès les M’biwi et les fleurs place aux sifflets

Après les M’biwi et les fleurs place aux sifflets

C’est aux abords du ponton d’arrivée en Grande-Terre que le comité d’accueil se voulait beaucoup moins festif pour la Première ministre qui a littéralement été conspuée par une centaine de manifestants, faisant valoir avec ferveur leur exaspération, face à l’insécurité omniprésente du territoire de Mayotte devenu, disons-le clairement, un véritable enfer. 

« Macron m’a tuER » ou encore « 49.3 contre la délinquance » pouvions-nous lire sur les grandes banderoles déployées à cette occasion.

Le préfet Thierry Suquet aux côtés de la Première ministre, Elisabeth Borne, depuis la cabine de pilotage de la barge en arrivant en Grande-Terre. Sur la vitre de gauche, le reflet des manifestants bien décidés à faire entendre leurs voix et casser la carte postale de cette visite officielle (®MLG)

Dans une précipitation sécuritaire et organisationnelle, les membres du cortège, presse incluse, ont été expressément invités par la garde rapprochée, à regagner leurs respectives navettes composant le massif convoi et Madame Elisabeth Borne, tenue à son protocole, n’est pas allée à la rencontre de la foule revendicative mais les divers témoignages rapportés au fur et à mesure de sa visite programmée, n’ont fait qu’alimenter cette implacable véracité sociétale qui pourrit la vie des concitoyens mahorais.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Barrages, délinquance, Mayotte, Koungou

Crise après crise, la santé est dans une impasse

0
Depuis plusieurs mois, le contexte de violences à Mayotte, cumulé aux barrages tenus par des habitants de l'île en colère, a dissuadé certains professionnels de santé de venir travailler sur l’île et fragilisé des soignants exerçant sur le territoire, qui pour certains, songent désormais à partir
Elus, locaux, Mayotte, insécurité, barrages, lettre, Macron, loi

La lettre des élus de Mayotte à Emmanuel Macron

0
Ce mercredi au Conseil départemental, les élus se sont réunis pour présenter une lettre, rédigée par les conseillers départementaux et les maires, adressée au Président de la République, Emmanuel Macron, afin de demander des actions concrètes à la situation « quasi insurrectionnelle » qui sévit actuellement à Mayotte
Mayotte, insécurité

Insécurité : Durcissement relatif du mouvement en l’absence de réponse du gouvernement

0
Fort du succès du rassemblement de ce dimanche, les leaders du mouvement indiquent une possible multiplication des points de blocage. Le ton monte dans les discours alors que c’est toujours le silence du côté du gouvernement

19 propositions des élus de Mayotte au gouvernement contre l’insécurité et l’immigration clandestine

0
Ce jeudi 1er février, les élus départementaux et certains municipaux se sont réunis à l’hémicycle du conseil départemental pour travailler sur la « Task force sécurité et immigration clandestine ». Si cette réunion était prévue de longue date, les élus ont décidé d’inclure dans leurs propositions celles émanant des Forces Vives de Mayotte.

Les « forces vives » de Mayotte exigent l’abrogation immédiate du titre de séjour...

0
Alors que depuis ce lundi Mayotte est bloquée, d’une part par les manifestants contre l’insécurité et l’immigration clandestine et d’autre part par les délinquants qui profitent du mouvement, les « forces vives » de Mayotte disent s'être organisées pour mettre de l’ordre dans ce chaos. Les barrages pacifiques se poursuivront jusqu’à abrogation du titre de séjour territorialisé, devenue la revendication phare des manifestants

Recent Comments