27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilorangeFausse alerte, pas de plomb dans l'eau !

Fausse alerte, pas de plomb dans l’eau !

Mardi 5 décembre au soir, la Préfecture et l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte avaient interdit par précaution la consommation de l’eau distribuée dans le réseau sur une grande partie de l’île, suite à la détection de plomb dans les eaux traitées. Ces résultats inhabituels devaient être vérifiés par des analyses complémentaires. Dans un communiqué de presse, la Préfecture de Mayotte a levé l’alerte de précaution qui avait été émise. 

Des analyses arrivées plus tôt que prévues !

Les résultats de ces 14 nouveaux prélèvements, réalisés en urgence dans les eaux des deux retenus collinaires et à différents points du réseau, devaient arriver vendredi 8 décembre. Les résultats rendus par le laboratoire national dans la soirée du mercredi 6 décembre sont finalement tous conformes. L’eau distribuée à Mayotte est potable et conforme aux exigences requises pour la consommation humaine.

La Préfecture de Mayotte lève ainsi l’alerte de précaution qui avait été émise. Si ce revirement de situation peut perturber la compréhension des usagers à l’égard des consignes sanitaires émises pour leur consommation quotidienne d’eau pendant cette crise, cela témoigne surtout de la vigilance accrue des autorités publiques pour garantir une bonne qualité de l’eau distribuée, conformément au code de la santé publique. En somme, mieux vaut prévenir que guérir !

Un problème dans le circuit d’analyses ?

ARS, eau, MayotteMais où s’est produite cette erreur ? Olivier Brahic, Directeur de l’ARS, avait rappelé les efforts engagés par ses services et leurs partenaires pour accélérer le rendu des résultats d’analyses des eaux de Mayotte, opérés entre trois laboratoires à Mayotte, à La Réunion et dans la Drôme. On peut se demander si ce dispositif relativement lourd, complexe logistiquement parlant, nécessitant plusieurs phases d’analyses et d’acheminement des échantillons vers les laboratoires « relais », a-t-il failli ?

La quantité des ressources en eau reste très faible

Malgré les pluies récentes, la Préfecture de Mayotte rappelle que les ressources en eau sur le territoire restent à un niveau très bas. Par ailleurs, un contrôle renforcé des métaux lourds sera poursuivi en lien direct avec le laboratoire national agréé. Aussi, la Préfecture insiste sur ce point : « Comme pour tous les résultats de ce contrôle sanitaire opéré, une communication transparente de ces résultats sera assurée par l’ARS. »

Dans le cadre de ces contrôles, la Préfecture et l’ARS de Mayotte seront susceptibles d’émettre de nouvelles alertes et de restreindre, si nécessaire, les usages de l’eau distribuée. A suivre !

Mathilde Hangard

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Précisions de l’ARS au sujet du choléra

0
Dans un communiqué envoyé ce mardi 21 décembre, l'Agence Régionale de Santé livre des précisions supplémentaires par rapport à son "Plan de riposte au risque de l'introduction du choléra à Mayotte". Nous apprenons ainsi que...
SMAE, eau potable, Mayotte, Vinci

Coupure anticipée de la distribution d’eau à Passamainty et report à Vahibé

0
En raison du déséquilibre du bassin de distribution de Vahibé et Passamainty, SMAE – Mahoraise des Eaux – a décidé : - de procéder à une coupure anticipée de la distribution d’eau sur le secteur...
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille

Santé – Le choléra n’a qu’à bien se tenir !

0
Au vu des cas de choléra détectés dernièrement sur Grande-Comore, cela fait un moment que l’ARS et la préfecture se préparent en cas de propagation de l’épidémie à Mayotte. Si pour le moment, aucun cas n’a encore été détecté sur l’île, les deux instances ont toutefois présenté à la presse leur « plan de riposte » ce mardi 20 février « au cas où ».

Recent Comments