27.8 C
Mamoudzou
samedi 9 décembre 2023
AccueilOcéan IndienMadagascar : deux bureaux en charge du scrutin incendiés à un jour...

Madagascar : deux bureaux en charge du scrutin incendiés à un jour de la présidentielle

Si l'origine des incendies est pour l'heure inconnue, des cartes d'électeur et des pièces d'identité ont été brûlées, privant de vote des centaines de personnes. La tension sur le premier tour prévu ce jeudi est au maximum.

 Il est environ 21h30 ce mardi, quand Julien Claude Rabemananjara est réveillé par une voisine paniquée. Président du quartier de Morondava à Antehiroka, il découvre son bureau partiellement incendié. Le feu n’a pas eu le temps de se propager à l’ensemble de l’édifice. Les habitants des alentours sont intervenus à temps pour circonscrire l’incendie à grand renfort de seaux d’eau.

« Je ne pense pas que c’est arrivé par hasard. C’est criminel », rumine Jean-Claude Rabemananjara les traits tirés. Si une enquête devra déterminer l’origine du sinistre, les éléments détruits par les flammes ont tendance à étayer la thèse du président. Hormis les murs noircis et le faux plafond fondu, de nombreux documents ont été brûlés, dont des cartes d’électeur et des pièces d’identité.

Précision: cette commune d’Antehiroka avait placé en tête Marc Ravalomanana au 1er tour de l’élection de 2018, avec 48% des suffrages devant Andry Rajoelina, 42%.

Environ 500 personnes seront privées de scrutin faute de papier

Les gendarmes ont fait les constations d’usage dans le bureau incendié du quartier Morondava à Antehiroka

Les registres électoraux n’ont pas été touchés, bien protégés dans l’école du quartier qui fera office de bureau de vote jeudi. En revanche selon le président, en charge de l’organisation de l’élection dans son quartier, environ 500 personnes ne pourront participer au scrutin faute de papiers.

Comme à Antehiroka, d’autres bureaux de quartier ont été touchés par les flammes. Le bureau du village d’Antandrokomby a aussi vu ses piles de dossiers administratifs brûlées. Celui du quartier d’Ankadifotsy au cœur de Tananarive n’a pas subi de dégât, mais de l’essence a été versé sur sa façade. Un témoin affirme avoir surpris et mis en fuite un présumé incendiaire. Les gendarmes ont procédé aux constations d’usage. Une enquête a été ouverte.

De notre correspondant Ivan Rakotovao

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Madagascar, Andry Rajoelina, CENI

Madagascar : Andry Rajoelina réélu dès le premier tour, l’opposition conteste les résultats

0
Le président sortant l'emporte avec 58,95% des voix. Si l'opposition est vent debout contre les résultats, la Haute cour constitutionnelle devrait proclamer le nom du vainqueur dans les prochains jours.
Madagascar, Rajoelina

Madagascar : la campagne d’Andry Rajoelina épinglée pour « mauvaises pratiques électorales »

0
Dans un rapport accablant, l'observatoire des élections Safidy pointe des pratiques pouvant s’apparenter à des achats de voix en faveur du président sortant
Madagascar, élection

Madagascar : le président sortant bien parti pour être réélu dès le premier tour

0
Après un mois et demi d'une campagne moribonde, émaillée de polémiques et de manifestations, l'heure est venue pour plus de 11 millions d'électeurs malgaches de se rendre aux urnes. Une première tendance donne Andry Rajoelina largement en tête
Madagascar, élection, Rajoelina

Madagascar : la participation, grande inconnue de la présidentielle

0
Si le maintien de la date de l'élection ce jeudi ne semble plus faire de doute, l'issue du scrutin demeure incertaine. Le président sortant mise sur une victoire au premier tour tandis que dix candidats sur treize appellent à une abstention massive et promettent une « élection mouvementée »
Madagascar, élections

Madagascar : des scènes de guérilla urbaine à quelques jours de la présidentielle

0
Mobilisé depuis un mois, le collectif des 10 candidats d’opposition appelait à manifester à nouveau ce samedi contre la tenue de l’élection. Plus de 3000 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour protéger la place du 13 mai, connue dans l’histoire des coups d’État à Madagascar

Recent Comments