27.8 C
Mamoudzou
jeudi 29 février 2024
AccueilOcéan IndienMadagascar : la « vague orange » déferle sur Mayotte

Madagascar : la « vague orange » déferle sur Mayotte

Tandis que des manifestations de l’opposition étaient réprimées à Madagascar ce samedi, des actions de soutien à l’actuel président Andry Rajoelina battaient leur plein à Mayotte dans quelques lieux très fréquentés par la diaspora malgache. Objectif : inciter les Malgaches de Mayotte au vote par procuration en faveur de l’actuel président.

Une véritable « vague orange », couleur de l’actuel président malgache Andry Rajoelina, a déferlé sur certains lieux hautement fréquentés par la diaspora malgache ce samedi à Mayotte. En parallèle, des manifestations du collectif de l’opposition, le « collectif des onze », étaient une fois de plus violemment réprimées sur la place du 13 mai à Tananarive. Le vendredi 3 novembre, un article du journal Le Monde révélait le contenu d’une lettre de ce même collectif adressée aux parlementaires français, les incitant à « ouvrir les yeux sur la situation à Madagascar » et à sortir de leur silence prudent. « Faut-il attendre que le sang coule dans les rues d’Antananarivo pour que la France et d’autres gouvernements étrangers sortent de leur réserve et condamnent clairement la manipulation du processus électoral par le président Andry Rajoelina en vue de sa réélection ? », ont invectivé les 11 candidats dans leur lettre.

Outre le soupçon de manipulation du processus électoral, le collectif dénonce également le fait qu’Andry Rajoelina possède la nationalité française depuis 2014, ce qui devrait normalement lui interdire selon eux, de participer à cette nouvelle élection. Une affirmation que dénoncent ses partisans, présents ce samedi au bar restaurant Le Taxi-brousse à Tsoundzou 2. « Il est parfaitement possible d’avoir la double nationalité à Madagascar. Selon la constitution, on n’est démis de sa nationalité malgache que si on en fait la demande, ce n’est pas automatique », affirme Eric Raharison, l’un des responsables du mouvement TEM (Tous Ensemble pour Madagascar), venu spécialement de La Réunion pour inciter la diaspora malgache de Mayotte au vote par procuration en faveur d’Andry Rajoelina. Posséder la double nationalité, peut-être, mais se faire élire président, rien n’est moins sûr. C’est donc aux spécialistes en droit malgache qu’il faudrait s’adresser pour trancher cette question épineuse.

Le silence sur la répression des manifestations

Plusieurs associations pro-ANR ont fait de la propagande dans des bar-restaurant de Mayotte très fréquentés par les Malgaches ce samedi

Outre TEM, des représentants de quatre autres associations pro ANR (le parti de l’actuel président) était présentes ce samedi au Taxi-brousse. Elles se sont ensuite rendu à Bambo Est, autre haut lieu de la diaspora malgache à Mayotte. Par ailleurs, ces groupes d’influence sont extrêmement présents sur les réseaux sociaux. La propagande du président Andry Rajoelina est donc extrêmement bien rodée et ses partisans semblent avoir réponse à tout, sauf sur une chose. Interpelés sur les violences contre les manifestants de l’opposition, les associations ont gardé le silence, ne sachant que dire. En revanche, les pro-ANR ont contre-attaqué concernant les accusations de fraude, arguant que c’était là une technique de l’opposition pour « descendre » Andry Rajoelina. « Il ne faut pas croire, les autres candidats font aussi de la propagande », assure Eric Raharison.

Ce dernier nous a affirmé par ailleurs être pro Rajoelina car « il ramène l’ordre à Madagascar », « construit des écoles et des hôpitaux » et « applique la tolérance zéro face à la corruption contrairement aux présidents qui l’ont précédé ». Une sorte de « dictature éclairée » si on lit entre les lignes des affirmations de ces associations, qui ont bien entendu nié le terme sans pour autant pouvoir justifier ou expliquer les violences du parti au pouvoir de ces derniers jours.

Nora Godeau

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, insalubre, Mayotte, Guyane

Le Sénat allonge le délai de démolition d’une case informelle à 4 jours après...

0
Un texte facilitant les démolitions d’habitats insalubres à Mayotte et en Guyane a été adopté ce jeudi par les sénateurs. Avec comme objectif, « rendre moins attractif le territoire », défendait Thani Mohamed Soilihi
Mayotte, délinquance, Gérald Darmanin, Marie Guévenoux, Vigipirate, place nette

Point post-visite ministérielle sur les outils de lutte contre la délinquance à grande échelle

0
Avant même de se lancer dans un Wuambushu II, un bilan du premier n’est pas inutile et permet de repositionner le curseur sur les besoins. Sur son volet délinquance, le dispositif « place nette » a été rajouté par Marie Guévenoux. Et faute d’état d’urgence sanitaire, utilisons "place nette" et pourquoi ne pas décliner Vigipirate actuellement en vigueur en France ?

Salon international de l’Agriculture : les confidences des médaillés d’argent en vanille et miel

0
Alors que les portes du Salon international de l’Agriculture doivent se refermer ce week-end, nos représentants mahorais, bien que très peu nombreux, ont brillé dans leur domaine. La quantité ne faisant pas la qualité, nos agriculteurs ont valorisé notre territoire puisqu’ils repartent chacun avec une médaille d’argent au concours général agricole, à savoir la culture de la vanille mais aussi, et cela est nouveau, dans la production de miel.

Redécouvrir Mamoudzou de nuit : Mamoudzou by night !

0
Arpentez le centre-ville de Mamoudzou la nuit à travers une marche nocturne de 7,1km. Mamoudzou by night se déroulera le vendredi 08 mars 2024 à partir de 17h30 au départ de l’Hôtel de Ville...

Appel aux exposants pour le marché paysan de la foire ramadan

0
A l’occasion du ramadan, la Ville de Mamoudzou organise un marché paysan afin de promouvoir les activités économiques du territoire, de permettre aux producteurs locaux de valoriser et vendre leurs produits. Il se tiendra les mercredis et les samedis de 8h à 16h du 13 mars au 10 avril 2024.

Recent Comments